Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Barèges : avalanches et évacuation, une culture ancienne

dimanche 10 février 2013 par Rédaction

style='font-size:18.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>
"Times New Roman","serif"'>De tout temps, Barèges a vécu des hivers entre
avalanches et évacuations. Rien d’anormal qu’aujourd’hui l’histoire se répète
dans des conditions autrement plus agréables que jadis. Les accumulations récentes
de neige ne sont que la normalité resituée ne serait-ce que 40 ans en arrière.

style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Evacuation de l’immeuble du Grand Shuss

"Times New Roman","serif"'>Tout débute samedi matin à 9h. Le maire de Barèges,
Emmanuel Corret décide de faire évacuer 23 personnes
de cet immeuble construit, sur la commune de Sers, depuis longtemps, dans un
axe pas vraiment adapté pour une vie paisible toute l’année. L’avalanche a déjà
traversé plusieurs fois cet immeuble. Pas de quoi en faire une affaire d’Etat,
on le sait, cela a toujours existé depuis sa construction il y a une
cinquantaine d’années. Mieux, il y avait juste dessous l’immeuble la gare de
départ du téléphérique de la Laquette et celle du télésiège du Lienz. Tout ceci
a disparu avec le temps sans que l’avalanche ne les ait emportés et le Grand
Shuss est toujours debout. Deux maisons d’habitation en bordure du Bastan sont
dans le même axe. De l’autre côté de la route, un immeuble à moitié construit a
fait l’objet, dans les années 80, de tergiversations administratives qui
laissent un chantier non terminé pour… motif de risques d’avalanches qui n’est
jamais descendue. Par la suite, la pente s’est boisée, les chutes de neige
étaient moins abondantes mais personne n’a oublié les avalanches.

"Times New Roman","serif"'>Ce sont donc 23 personnes qui ont été relogées
momentanément à la caserne le temps qu’il faudra pour stabiliser le manteau
neigeux. Mais cette avalanche potentielle n’est pas la pire ni la plus
dangereuse.

style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Deux grosses avalanches dans Barèges

"Times New Roman","serif"'>Samedi à 23h15, ce n’est pas l’avalanche du grand
Shuss qui est tombée mais celle qui arrive sur le parking face aux Thermes. Ce
n’est d’ailleurs pas un hasard si aujourd’hui il n’y a plus d’habitations.
L’avalanche du 2 février 1907 a fait des ravages. Même chose dans la nuit du 24
au 25 mars 1939 qui a fini de nettoyer les lieux. Juste un cabanon en planches
avait été reconstruit et a disparu au début des années 1970 pour faire le
parking actuel. Cette avalanche aura fait 3 victimes seulement.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'> 

"Times New Roman","serif"'>L’autre avalanche a pour habitude d’atterrir sur le
parking du casino (salle des fêtes / cinéma actuel). C’est la raison pour
laquelle hier soir tard, la route était bloquée au niveau de l’école.

"Times New Roman","serif"'>A l’origine, Barège(s) n’était qu’un quartier de
Betpouey qui ne devait son existence qu’au pastoralisme et à la présence d’eaux
thermales connues depuis fort longtemps. Juste quelques maisons et surtout
granges, concentrées entre les arrières de la mairie et l’ancien hôtel Hélios.
Au 16ème siècle, il n’y avait qu’un bain public et quelques cabanes
démontées l’hiver pour… cause d’avalanches. Cette situation de montage et
démontage de cabanes a duré un certain temps jusqu’à l’arrivée d’officiers
venant en cure et qu’il fallait loger.

style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>La Bat Sus (Batsus), une tradition avalancheuse

"Times New Roman","serif"'>Nous pouvons dire que les habitants de la Batsus
(vallée d’en haut), plus communément appelée « vallée de Barèges »
(le Barège sans « s » est en fait tout le canton de Luz appelé
aujourd’hui Pays Toy) ont, parfois inconsciemment, une certaine culture du
risque. Ils connaissent les risques de l’avalanche et vivent avec depuis la
nuit des temps. Ils ont su adapter leurs granges avec des « fors »
pour protéger les murs et les « alats » par-dessus lesquels passent
les avalanches. Ils ont la mémoire des anciens qui rappelle les faits, les
grandes dates, les couloirs. Février 1600, destruction du village de Saint
Martin au lieu où se trouvent la déchèterie et l’abattoir. style='mso-spacerun:yes'> 
Et les malheurs se succèdent d’année en année
comme à Héas http://www.argeles-infos.com/spip.php?article1575

"Times New Roman","serif"'>En remontant la vallée, il y a l’avalanche de Barzun
qui passe sur les thermes, construites pour ne pas être détruites. Et après
Barèges il y a encore 3 grosses avalanches qui se retrouvent en fond de vallée
sur le Bastan et peuvent créer un véritable glacier éphémère jusqu’au au mois
de juin où, encore au début des années 70, il fallait ouvrir la route avec une
pelle mécanique pour faire passer le Tour de France.

"Times New Roman","serif"'>La situation d’aujourd’hui n’a donc rien
d’exceptionnel. C’est simplement une normalité un temps suspendue mais pas
oubliée. Evacuation, avalanches, risques, font partie de la vie montagnarde. Un
mauvais moment à passer et la vie reprend. Disons que Barèges retrouve ses
habitudes peut-être un peu oubliées il y a… 40 ou 50 ans. Les savoir-faire vont
ressortir.

style='font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Louis
Dollo

"Times New Roman","serif"'>Photos : collection personnelle et Artpyr /
Claude Delerue http://www.photo-artpyr.com/

"Times New Roman","serif"'> 

Photos : collection personnelle et Artpyr / Claude Delerue http://www.photo-artpyr.com/