Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

La rentrée au conseil communautaire du Grand Tarbes

vendredi 23 septembre 2011 par Rédaction

S’il régnait une ambiance de rentrée ce vendredi soir à quelques minutes du début du conseil communautaire du Grand Tarbes, elle est devenue vite studieuse devant l’intérêt des sujets traités dès le début de la séance.

- Délégation du service public des transports urbains : c’est l’offre de la société Kéolis qui a été retenu face à celle de Véolia pour finaliser le contrat. Ce nouveau contrat avec Kéolis débutera le 1er novembre, l’ancien contrat étant prorogé jusqu’à cette date sur les bases des anciens tarifs. S’il a regretté ce dernier point, le président Trémège a reconnu que la négociation a été utile puisqu’elle permet d’économiser plus de 400 000 euros par an…

Lire ci-dessous le projet de délibération qui a été approuvé à l’unanimité :

PDF - 1.2 Mo

- Présentation du projet d’implantation du SMTD sur l’Ecoparc de Bordères
Guy Poeydomenge, président du Syndicat Mixte de Traitement des Déchets des Hautes-Pyrénées a d’emblée présenté l’unité de traitement et de valorisation des déchets. Il a rappelé que la mise en place de cette unité avait obtenu un avis unanime de la commission consultative qui a tranché pour un traitement mécano-chimique au lieu d’un enfouissement des déchets et le SMTD a, lui, tranché pour un scénario qui prévoit une installation à Bordères sur Echez.

Le site de Bordères accueillera donc trois installations : un quai de transfert opérationnel fin 2012, le siège du SMTD en chantier en 2012-2013 et une unité de traitement et de valorisation. Cette unité aura pour but de limiter la quantité de déchets à enfouir moins de 50% par rapport à aujourd’hui) et d’extraire des sous produits issus du traitement (compost, biogaz et tout ce qui est recyclable, comme le verre ou les métaux).

Quant aux objectifs fixés à l’installation d’une telle unité, ils sont d’assurer la continuité du service de traitement par un process fiable, de gérer les odeurs et les aspects environnementaux, d’optimiser la valorisation globale, et en particulier celle du biogaz, et de contrôler la qualité des sous- produits.

Quant à la planification de ce projet, l’avis à candidature sera déposé le 7 octobre prochain pour un choix en juillet 2012 : un candidat sera alors retenu pour concevoir, construire et exploiter la nouvelle installation de traitement. La signature du marché estimé entre 40 à 50 millions se fera en août 2012 et, après les études de dossiers et les demandes d’autorisations, les travaux débuteront en juillet 2013 pour une mise en service en novembre 2014.

- Demande d’adhésion de la commune de Barbazan-Debat

Isolée et poussée par le projet de Schéma Départemental de coopération intercommunal élaboré par le préfet, la commune de Barbazan- Debat a sollicité, après délibération de son conseil municipal, son adhésion à la communauté d’agglomération du Grand Tarbes.
Le conseil communautaire a émis un avis favorable. Chaque commune du Grand Tarbes doit maintenant se prononcer sur cette adhésion par délibération de son conseil municipal, et cela dans un délai de trois mois

Consulter les projets de délibérations sur ce sujet sur le PDF ci dessous :

PDF - 912.1 ko

- Mise en place d’un fonds de concours à destination des communes de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes « ne disposant pas de plan de financement nécessaire pour équilibrer leurs dépenses en équipements »

Le titre de ce projet de délibération a été ainsi rectifié à la demande du président Trémège.

Dans ce projet de délibération, le président a proposé la création d’une ligne budgétaire pour aider les communes du Grand Tarbes qui n’ont pas les moyens financiers suffisants pour faire face à des investissements. Ainsi les petites communes de l’agglomération bien connues pour avoir peu de moyens pourront être aidées financièrement à leur demande.

Un groupe de travail sera mis en place et évaluera les critères et les modalités qui feront qu’une commune qui le souhaitera pourra être aidée par ce fonds de concours, après délibération du conseil communautaire.

Consulter sur le PDF ci-dessous cette délibération

PDF - 455.1 ko

Texte et photos Josiane Perez