Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Bernard Plano, conseiller régional, maire de Lannemezan et Président de Midi-Pyrénées Expansion déclare : « La technologie Wimax : une garantie d’accès égalitaire au haut-débit pour les zones blanches »

mercredi 9 mars 2011 par Rédaction

Bernard Plano, conseiller régional, maire de Lannemezan et Président de Midi-Pyrénées Expansion déclare : « La technologie Wimax : une garantie d’accès égalitaire au haut-débit pour les zones blanches »

« La technologie Wimax, choisie par l’Assemblée Départementale pour répondre au besoin urgent du haut-débit pour tous, est à ce jour, celle qui permet le mieux de répondre aux attentes des usagers dans les zones éloignées des nœuds de raccordement téléphoniques. Cette technologie est évolutive. Elle permet une montée en débit importante.

Cela permet d’équiper ces foyers, environ 10 000 personnes, à un coût maîtrisé. En effet, les offres sont accessibles au même prix que les offres ADSL.

Comme l’ont prouvé les mesures de champs réalisées sur notre territoire, le niveau d’émission des champs électromagnétiques est largement inférieur à la norme européenne, aux émissions GSM, radio… (entre 0,007 et 0,12 volt par mètre pour une norme de 61volt/mètre.)

La technologie satellite existe. En tant qu’ancien responsable de Matra Aerospace, j’ai eu l’occasion, au cours de ma carrière, de m’impliquer dans les plus grands programmes spatiaux : Ariane, satellites Spot ou Hélios et télécom. Je connais donc bien les avantages et les inconvénients de cette technologie. C’est une solution pour les foyers les plus isolés et reculés. A ce jour, le nouveau satellite KaSat, ne permet pas de couvrir actuellement la totalité des besoins. Il ne permet pas non plus un débit illimité à un coût modéré. Le satellite est aussi, comme le Wimax, une source d’émission de champs électromagnétiques.

En ce qui me concerne, la question de la technologie dans le plan départemental haut-débit est un faux débat.

A ce jour, l’Assemblée départementale a fait le bon choix : celui de technologies complémentaires (fibre, filaire (91,4%), wimax (7,3%), satellite (1,3%). Ce choix permet de répondre dans les meilleurs délais à la fracture numérique, et ce, à un coût maitrisé. »