Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Des actions pour lutter contre les violences conjugales

mardi 12 octobre 2021 par Rédaction

La gravité et la multiplicité des violences conjugales appellent un engagement de l’Etat, des collectivités locales et le réseau associatif pour permettre un accueil, une écoute, un accompagnement adapté et de qualité pour les victimes.

Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, s’est rendu au CIDFF de Tarbes afin de rencontrer les équipes chargées de l’hébergement des femmes victimes de violences accompagnées ou non d’enfants pour faire le bilan sur les mesures du Grenelle lancées en 2019.

Le CIDFF est un acteur majeur, il exerce une mission d’intérêt général confié par l’Etat, il assure la gestion des appartements sécurisés dont les victimes de violences conjugales vont pouvoir bénéficier ainsi que d’un accompagnement social spécifique sur une période de 3 à 6 mois. Le logement temporaire est proposé comme une étape de prise en charge de la problématique des violences conjugales et non comme une solution unique.

Le service intégré d’accueil, d’orientation gère le dispositif de mise à l’abri des victimes qui prévoit : la sanctuarisation de places d’hébergement d’urgence dédiées à l’acheminement des victimes vers un lieu d’hébergement via un véhicule de service SIAO ou la mobilisation d’un taxi, leur accompagnement par des professionnels formés.
Toutes les victimes qui font appel au 115 se voient proposer systématiquement un hébergement.

Depuis 2019, le 115 a été appelé à 304 reprises sur le département (184 fois en 2019/65fois en 2020 et 55 fois en 2021) soit 179 ménages. L’acheminement des victimes vers les dispositifs d’hébergement a été mobilisé à 34 reprises.
Le département dispose de 29 places dédiées aux victimes de violences conjugales mobilisables dont 5 créées au premier trimestre 2021.

Depuis 2 ans, 100% des mesures du Grenelle sur les violences conjugales ont été engagées : prévention des violences, protection des victimes et punir les auteurs et éviter les récidives.

Sur le département en 2020 :
- une femme à été tuée au cours du premier confinement.
- 366 faits (contre 321 en 2019 soit une hausse de 14,7%) ont été enregistrés par les services de la DDSP et les brigades de gendarmerie.
- les femmes représentent 85,2% des victimes de violences intrafamiliales.
- 722 femmes et 42 enfants ont été accompagnés par le réseau CIDFF et France victimes en progression de 22,4% par rapport à 2019.
- le nombre d’appels au 17 a augmenté de plus de 67,45% durant le premier confinement.

Le gouvernement a décidé de mettre en place de nouvelles mesures afin de renforcer la protection des victimes, le suivi des auteurs et de s’assurer de la bonne coordination de l’ensemble des acteurs.

Renforcement des dispositifs de protection des victimes :
- déploiement de 3000 téléphones grave danger supplémentaires auprès des juridictions d’ici novembre, notre département dispose de 20 TGD depuis juin dont 9 sont déjà attribués.
- renforcement du recours au bracelet anti-rapprochement, 3 sur le département des H-P.

Un Meilleur suivi des auteurs :
- renforcement des contrôles des acquisitions et détentions d’armes en élargissant le périmètre du fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes.
- assurer une interconnexion entre ce fichier et le cahier judiciaire.
- création d’un fichier des personnes condamnées pour violences conjugales visant à faciliter le partage d’information entre forces de l’ordre et services de la justice.
- favoriser la détection de signaux faibles permettant la prise de meures d’accompagnement, de prévention ou de protection.

Nicole Lafourcade