Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

Hommage de la nation au brigadier-chef Cocol

jeudi 24 juin 2010 par Rédaction

C’est au quartier Larrey, sous un soleil qui s’était fait presque aussi chaud que celui de sa Guadeloupe natale, que le brigadier Steeve Cocol, tombé en Afghanistan vendredi dernier, promu brigadier-chef à titre posthume, a reçu les honneurs militaires funèbres en présence de sa famille et de ses frères d’armes du1er Régiment de Hussards Parachutistes.


.
Après l’accueil de Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants, et des autorités militaires et civiles au premier rang desquelles on notait la présence du général Irastorza, chef d’état-major de l’armée de terre, du général Bosser, commandant la 11ème brigade parachutiste et du préfet Bidal, les honneurs furent rendus à l’étendard du régiment porté par une garde constituée d’hommes du Groupement des Commandos Parachutistes.

C’est accompagné du Chef d’état-major de l’armée de terre et du colonel Villiaumey, chef de corps du 1er RHP, qu’Hubert Falco a ensuite passé les troupes en revue, à savoir quelque 700 soldats impeccablement rassemblés dans la cour d’honneur, avant d’aller s’incliner devant la famille du défunt venue de Guadeloupe et de métropole.

Puis, portée par huit hussards, la dépouille du brigadier-chef Cocol fut placée devant le mât des couleurs au sommet duquel flottait le drapeau en berne. Hubert Falco a alors prononcé l’éloge funèbre, un hommage rendu par la nation toute entière à celui qui au nom de la liberté est tombé au champ d’honneur : « Nous rendons le devoir sacré qu’est l’hommage au soldat mort pour la France…Nous ressentons profondément l’émotion et la solidarité de toute la famille parachutiste et nous entendons aussi battre plus fort ici le cœur de la Guadeloupe. Lorsque l’un d’entre nous tombe au combat, il entre dans la cohorte de ceux qui ont payé de leur sang la vie de la République…Le brigadier-chef Cocol…un petit gars de Bigeard…est tombé, fidèle à son engagement…Il a donné sa vie pour que nous restions à l’abri des terroristes que nous voulons combattre pour la liberté, la démocratie…Vous tous ici, vous montrez que la tradition de Bercheny reste toujours bien vivante… Vous gardez notre France contre les menaces qui pointent et vous savez que cela peut vous amener au sacrifice suprême… »

Enfin c’est avec beaucoup d’émotion qu’au nom du Président de la République le secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants a agrafé les insignes de chevalier de la Légion d’honneur sur le cercueil avant que ce dernier ne soit amené dans la chapelle ardente installée dans la salle d’honneur du régiment où il a été veillé toute la nuit. Après la cérémonie religieuse qui a eu lieu ce jeudi matin en la cathédrale de Tarbes, le corps de Steeve Cocol a été emmené vers la Guadeloupe pour y être inhumé.

Durant toute la cérémonie empreinte d’une grande solennité et d’un profond recueillement, le cœur des soldats de Bercheny a vibré non seulement à l’unisson de celui de leurs camarades encore en mission pour trois semaines en Afghanistan mais aussi avec celui de toutes les personnes présentes hier après-midi sur la place d’armes du Quartier Larrey….

Josiane Perez

GALERIE PHOTOS