Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Mort d’un soldat : « Nous devons tous nous y attendre… »

dimanche 20 juin 2010 par Rédaction

Tels sont les mots que le colonel François Villiaumey, chef de corps du 1er Régiment de Hussards Parachutistes, a prononcés devant le monument du souvenir qu’il présentait aux journalistes à l’issue d’un point-presse tenu au Quartier Larrey suite à l’annonce hier matin du décès en Afghanistan du brigadier Steeve Cocol.

Quelques instants auparavant, il avait évoqué avec émotion la disparition au combat d’un de ses hommes :
« La communauté parachutiste du 1er RHP est triste et émue avec la disparition en opération d’un de ses soldats et même si chaque hussard de Bercheny est préparé à cette éventualité, la réalité est toujours difficile à accepter et la disparition de l’un d’entre nous est toujours quelque chose d’extrêmement douloureux.
Le brigadier Steeve Cocol a été très grièvement blessé par un tir d’obus tombé vendredi sur sa position. Evacué très rapidement vers l’hôpital de Kaboul, il est décédé quelques minutes après son arrivée. Présent en Afghanistan au sein du deuxième escadron constitué de cent militaires du régiment partis depuis le début de l’année, il devait revenir à Tarbes avec son unité vers la mi-juillet.

Actuellement, notre souci principal est le soutien moral et matériel de la famille de Steeve qui est en Guadeloupe. Nous avons eu sa maman au téléphone ; je souligne son courage, nous l’attendons, partageons sa souffrance et nous nous tenons prêts pour la soutenir et la réconforter.

En cas d’accident de ce type, nous nous devons d’attendre le feu vert pour communiquer avec les medias, il est donné par l’Elysée après que la famille du soldat décédé ait été prévenue : la famille de Steeve Cocol a été contactée en Guadeloupe et en métropole dans la nuit de vendredi à samedi. Sur place un effort particulier est demandé aux soldats afin de ne communiquer avec leurs proches qu’après en avoir eu l’autorisation…c’est une retenue coûteuse pour eux mais il faut maîtriser cette communication qui vient du théâtre d’opérations afin de garantir une vérité qu’ils ne maîtrisent pas...Chaque famille de chacun des garçons présents sur le théâtre a été appelée ensuite individuellement au téléphone pour être rassurée et nous permettre de recevoir éventuellement l’expression de leurs inquiétudes et de leurs besoins.

Quant à ceux qui continuent leur mission là bas, mon souci en tant que chef de corps est qu’ils gardent le moral jusqu’au terme de leur mandat et qu’ils continuent à exécuter avec la même énergie les missions qui leur sont confiées dans une zone qu’ils contrôlent depuis janvier avec grand succès et efficacité au prix maintenant du sacrifice de Steeve Cocol »

Interrogé sur la préparation des troupes qui partent en opération, le colonel Villiaumey a précisé : « La motivation de chaque soldat du 2ème escadron a été forte pour se préparer au mieux ici pour exécuter là-bas la mission donnée… ce qui compte c’est que la petite zone du champ de bataille qui nous est confiée soit maîtrisée. Ma part de responsabilité dans la préparation est que les gens soient prêts moralement, physiquement et techniquement et que leurs familles soient préparées pour supporter l’absence et l’inquiétude. Avant de partir, un bon soldat sait qu’il doit être apte à supporter la fatigue, connaître son armement et être prêt à affronter des situations où il peut mourir.

Pour mon départ le 17 juillet prochain, sera absent un escadron qui se prépare actuellement à partir pour le Sénégal. Le 2ème escadron sera rentré d’Afghanistan et nous les aurons accueillis dignement…Leur travail aura fait notre fierté mais il manquera un brigadier sur les rangs…  »

Le corps de Steeve Cocol sera rapatrié en France et un hommage officiel lui sera rendu à Tarbes. A la demande de la famille, son inhumation aura lieu en Guadeloupe. Des informations complémentaires à propos de la présence d’autorités à cet hommage seront communiquées ultérieurement.

Josiane Perez