Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Projet de fusion des services de médecine nucléaire Tarbo-Palois : compte rendu de la réunion du 16 décembre

mercredi 16 décembre 2020 par Rédaction

Pour rappel : La direction du centre hospitalier de Tarbes et le président de la commission médicale (CME) ont décidé de créer une fédération inter-hospitalière de plusieurs de nos services avec le centre hospitalier de Pau sous la tutelle exclusive du centre hospitalier de Pau. (Voir notre article du samedi 12 décembre).

Le docteur Virginie Siani-Wembou, chef du service d’anatomie-pathologie, le docteur Coaguila, chef du service médecine nucléaire pôle médico-technique et le docteur Alain Le Coutumier, chef de service de biologie pôle médico-technique se sont adressés à la presse pour faire le compte rendu de la réunion qui s’est déroulée mardi 16 décembre à 12h30. 

Le docteur Siani Wembou explique que la commission médicale d’établissement a été convoquée mardi à 12h30 pour donner son avis, une tranche horaire qui est compliquée pour les médecins. 14 médecins ont toutefois pu se libérer. Résultat des votes : 6 ont voté pour, 6 ont voté contre et 2 abstentions.

« A la fin du vote il nous a été dit que la voix du président de la CME est prépondérante en cas d’égalité et comme c’est lui qui porte ce projet avec le directeur, c’est donc adopté ».

Le docteur Siani Wembou poursuit : « Cette fédération se base sur la fusion des équipes médicales. Au moment de la fusion, l’effectif est de quatre médecins palois et d’un médecin tarbais à titre provisoire avec l’objectif final de quatre médecins palois et aucun médecin tarbais.

C’est quand même la première fois de ma vie que je vois une fédération de partenaires avec 0 d’un côté et un autre nombre de l’autre. Donc ce n’est plus une fédération puisqu’il n’y aura plus de médecins à Tarbes, mais une annexion pure et simple avec des activités tarbaises qui seront transférées à Pau petit à petit pour finir par la fermeture du service tarbais.

Les malades  seront alors obligés d’aller à Pau pour leurs examens qui se déroulent à Tarbes depuis plusieurs décennies.

 Nous n’allons pas nous arrêter là car la loi n’est pas respectée, le projet est basé sur un accord-cadre qui ne respecte pas l’article L.6135-1 du code de santé publique qui stipule qu’il faut l’accord des chefs de services, or l’accord du chef de service de Tarbes le docteur Coaguila n’a pas été obtenu ».

Nicole Lafourcade