Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Formation des techniciens en identification criminelle de proximité (TICP) au sein du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées

mardi 20 octobre 2020 par Rédaction

La Gendarmerie Nationale est dotée d’une chaîne criminalistique composée de Gendarmes passionnés dans l’exploitation des traces et indices des scènes d’infractions, de la brigade de gendarmerie jusqu’au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) à Pontoise (95).

Des techniciens en identification criminelle de proximité (TICP) sont ainsi formés en initial en école de gendarmerie puis dans toutes les brigades de gendarmerie par des formations internes dispensées par les techniciens en identification criminelle (TIC) départementaux plus expérimentés et plus aguerris aux scènes criminelles parmi les plus importantes.

La dernière formation a été dispensée du 12 au 14 octobre 2020 pour 9 gendarmes des brigades du groupement des Hautes-Pyrénées par les 4 techniciens départementaux de la cellule d’identification criminelle de Tarbes (65). Cette formation vise à leur faire acquérir les fondamentaux pour réaliser les constatations (opérations de police technique) sur toutes les scènes d’infractions du quotidien.

Les apprenants ont ainsi reçu des cours théoriques sur l’historique et les grands principes de la criminalistique, la gestion des scènes d’infractions criminelles, le traitement des traces papillaires et génétiques (ADN) et la photographie judiciaire. Une information a également été effectuée par un télé-pilote de la brigade de gendarmerie des transports aériens de Tarbes sur l’apport des drones pour effectuer des constatations depuis le ciel. Différents ateliers pratiques et mises en situations ont permis aux stagiaires de mettre en application les différents protocoles et de se familiariser avec les matériels de relevés.

A l’issue de la formation, ils sont maintenant aptes soit à traiter en autonomie les scènes d’infraction soit à prendre les premières mesures pour préparer l’intervention des techniciens plus expérimentés pour les scènes criminelles les plus sensibles et délicates.

La satisfaction de ces passionnés de l’ombre réside dans le seul but de faire parler les moindres traces et indices pour résoudre les affaires les plus complexes !

Source : https://www.facebook.com/GGD65/