Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

3ème journée de la prévention “rencontres motocyclistes”.

lundi 17 juin 2019 par Rédaction

Ce dimanche en matinée, sur le parking du Géant casino de Laloubère, l’escadron départemental de la sécurité routière organisait la 3ème journée de la prévention ‘’rencontres motocyclistes’’.

Le colonel Thierry Etienne, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées, a indiqué que cette manifestation avait été créée dans le département il y a 3 ans et que chaque année au printemps, cette encontre est organisée au profit de motocyclistes avec des ateliers en matinée : stand de la Croix Rouge et de la direction départementale des territoires avec M. Vignau et l’après midi un rallye sur les routes du département soit 120 /130 kilomètres.

Sophie Pauzat, directrice de cabinet du préfet, précise que cette journée est incluse dans l’opération sécurité routière dédiée aux motards qui font partie des publics fragiles. En 2018, sur 13 morts, 4 étaient des motards dans le département. Au niveau national, 750 motards se sont tués sur les routes, ce qui représente 25% des morts. Depuis le début de 2019 sur le département, 11 accidents 5 morts : piétons, cyclistes et 1 motard. « Cette opération est très importante mais n’est pas faite dans tous les départements. La gendarmerie met toutes ses compétences au profit des motards qui sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à cette journée ».

Arnaud Pelletier, chef d’escadron ‘’EDSR’’, organisateur de cette journée souligne : « Cette journée est une initiative de la gendarmerie. Une quinzaine de gendarmes sont mobilisés pour animer cette journée tout en continuant à assurer le reste de nos missions. En 2015, j ai mobilisé les troupes pour organiser ce genre d’action au profit des motocyclistes de grosses cylindrées, une population très vulnérable sur les routes. Le but de cette journée est de donner aux motocyclistes notre technicité pour améliorer leur sécurité. Aujourd’hui, nous avons 70 participants dont 10 femmes mais aussi des jeunes permis de moins de 6 mois. Nous leur montrons ce qui doit être fait mais surtout ce qu’il ne faut pas faire : savoir porter le regard, sa trajectoire, limiter sa vitesse .Ce matin, une rame est allée faire la trajectoire de sécurité dans les virages d’Osmets, l’autre rame est restée ici pour faire des parcours de maniabilité, des ateliers de secourisme sur le stand présent etc. Dans l’après midi, un rallye est organisé sur les routes du département pour mettre en pratique tout ce qui a été vu en matinée.

Nous constatons les points faibles des motards qui sont leur position, la vitesse, les trajectoires, le regard notamment dans les virages. En ce qui concerne l’équipement, il y a du mieux, les motards prennent conscience que l’équipement est indispensable, casque, blouson, gants et bottes. »

Brice Blondel , préfet des Hautes-Pyrénées, sur place précise : « Pour nous, c’est une grande priorité, la route tue. 2018 a été une année de bons résultats en matière de sécurité routière avec une diminution de 40% des accidents et du nombre de blessés. En revanche, les premiers mois de 2019 montrent une tendance inquiétante. Dans le département on compte 40 accidents sur les cinq premiers mois (contre 25 en 2018) et 50 blessés avec 5 morts. Les deux roues représentent un quart des accidents. En cinq ans, ce sont 200 accidents et 11 morts. Il y a un vrai enjeu de sécurité pour les deux roues, de plus dans plus de la moitié des cas les motos sont responsables de l’accident.

Aujourd’hui, cette manifestation organisée par l’escadron départemental de la sécurité routière a pour objectif l’éducation, la prévention à la sécurité sur la route qui cible les deux roues comme public spécifique afin de réduire le nombre d’accident et de morts.

C’est une politique publique prioritaire mise en œuvre par les forces de l’ordre de sécurité dans le cadre d’un pilotage global qui est fait par la préfecture et la direction départementale des territoires ».

Du coté des motards, ceux-ci prennent conscience des dangers de la route, se sentent concernés et sont motivés par ce type de journée sur la sécurité routière.

Nicole Lafourcade