Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Christian Prudhomme, directeur général du tour de France, a reconnu les trois étapes haut-pyrénéennes de l’édition 2018 (ACTUALISÉ)

mercredi 18 octobre 2017 par Rédaction

C’est une habitude, le lendemain de la présentation officielle du parcours du tour de France, le directeur général, Christian Prudhomme, se déplace dans les Hautes-Pyrénées pour rejoindre son ami Michel Pélieu, président du conseil départemental afin de présenter, cette fois-ci, les trois étapes du tour de France 2018 qui emprunteront les routes des Hautes-Pyrénées. Le grand patron de la Grande boucle était donc à Tarbes ce mercredi matin, où il a eu une pensée pour François Fortassin, sénateur, décédé en cours d’année et ancien président de la société des amis du Tour de France. Michel Pélieu était accompagné de Jean-Henri Mir, maire de Saint-Lary Soulan, sur le territoire duquel sera jugée, au sommet du col du Portet, l’arrivée de l’étape Luchon-Saint Lary, une étape considérée par les spécialistes comme l’étape phare du tour 2018. Étaient aussi présents Jean-Pierre Grasset, maire de Trie-sur-Baïse, Josette Bourdeu, maire de Lourdes, deux villes départ de la prochaine édition ainsi que Mgr d’Arodes, représentant Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes qui a donné son accord pour que l’étape Lourdes-Laruns prenne son départ depuis le sanctuaire, ce sera assurément un grand moment. (AUDIO Michel Pélieu).

Diaporama

 

Christian Prudhomme : "Aller chez vous ça veut dire quelque chose ! "

 

Après avoir remercié les élus sans lesquels le tour de France ne serait pas ce qu’il est, Christian Prudhomme a dit le plaisir qu’il avait avec son collaborateur Thomas Cariou de se trouver dans le département des Hautes-Pyrénées. "Allez chez vous ça veut dire quelque chose ! ", déclara-t-il, avant de souligner le lieu de légende que constituaient les Pyrénées. "Nous sommes très contents de pouvoir irriguer le territoire du département, de faire une arrivée et deux départs. Lourdes était candidate depuis plusieurs années, d’y venir dans une année particulière (160e anniversaire des apparitions) me réjouit particulièrement". (AUDIO Christian Prudhomme)

 

Pour le directeur général, " le tour c’est 3500 km de sourires et d’émotions. Le tour de France c’est la plus grande épreuve cycliste du monde mais c’est de l’histoire, de la géographie, de la culture, c’est du lien social ". (AUDIO Christian Prudhomme

 

Jean-Henri Mir, maire de Saint-Lary, a rappelé que cette arrivée au col du Portet était un projet ancien. Vincent Mir, le fondateur de la station de Saint-Lary, en avait rêvé. Sa fille Isabelle Mir a remercié Michel Pélieu d’avoir contribué à cette arrivée, son père en aurait très fier. Jean-Henri Mir a tenu à associer les communes de la vallée d’Aure pour cet événement qui sera un véritable défi. La commune de Saint-Lary participera à l’aménagement de la route (8 km). Les voitures et les caravanes stationneront plus bas. Le col du Portet constituera la plus haute arrivée de l’histoire du Tour de France dans les Pyrénées. (AUDIO Jean-Henri Mir)

 

Josette Bourdeu, maire de Lourdes, s’est félicitée que le tour de France soit accueilli dans les sanctuaires. « Ce sera pour la ville de Lourdes une magnifique vitrine médiatique qui coïncidera avec notre volonté de fêter les 160 ans d’émotions, depuis les apparitions de 1858 ».

 

A l’issue de la conférence de presse, Christian Prudhomme est allé reconnaître avec Michel Pélieu l’arrivée qui sera jugée au col du Portet et s’est rendu ensuite à Trie-sur-Baïse et Lourdes, les deux villes départ du tour de France 2018.

 

G.M.