Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

"En Marche" avec Emmanuel Macron dans le 65

samedi 14 janvier 2017 par Rédaction

Désigné fin décembre nouveau référent du comité de soutien à Emmanuel Macron « En Marche ! » dans le département des Hautes-Pyrénées, Frédéric Laval, conseiller départemental socialiste, rapporteur du budget du conseil départemental, était entouré d’une dizaine d’animateurs de comités locaux et d’animateurs d’idées pour se présenter, lors d’un point presse ce vendredi 13 janvier, et annoncer les actions conduites.

« Depuis mon arrivée fin décembre, 4 réunions ont été organisées avec les 7 comités existants. Depuis quelques jours, ce nombre de comités est passé à 9 et un dixième va être créé sous peu à Vic. A terme, on espère avoir 17 comités sur le département. Avec pour objectif de mailler le territoire, regrouper les talents, les idées.
Sur le département, actuellement le nombre d’adhérents s’élève à 330 (au niveau national 139 000)
Nous ne sommes pas pour Emmanuel Macron , nous sommes avec Emmanuel Macron.
« En Marche ! » est un rassemblement large, fort, volontaire de toutes celles et ceux qui veulent changer le pays.
Ils ont adhéré à « En Marche ! » pour plusieurs raisons, pour le renouvellement qu’Emmanuel Macron incarne, la valeur du travail qu’il défend. C’est un progressiste contre les conservateurs. « En Marche ! » c’est le mouvement contre l’immobilisme, c’est l’avenir contre le passé.
« En Marche ! » va créer un choc institutionnel en dépassant les partis politiques existants, Macron n’est ni de gauche ni de droite, mais c’est de gauche et de droite !
Certains sondages placent même E. Macron au second tour de l’élection présidentielle devant Marine Le Pen.
Nous avons une sociologie plus ouverte que les autres partis politiques. Quand on voit les ralliements autour d’Emmanuel Macron, ce sont des personnes issues de toutes les classes sociales et professionnelles : du fonctionnaire à l’entrepreneur. Emmanuel Macron n’a pas toujours fait de la politique, il connait aussi le monde du travail et de l’entreprise
 » , a souligné Frédéric Laval.

Quelques points du programme du prétendant à la présidence de la République ont été abordés :

Jérémy Rezai s’est exprimé pour la santé  :

« L’amélioration de la santé des Français, le remboursement à 100% des frais d’optique, d’audition et dentaire, le doublement des maisons de santé, un service sanitaire pour les étudiants de la santé, les soins pour tous, la génération sans tabac, etc.… »

Martine Alaoui-Sossé pour l’éducation :

«  Priorité aux établissements les plus en difficulté, davantage d’autonomie pédagogique, réformer la carte scolaire pour plus de mixité sociale, valoriser l’apprentissage et plus d’adéquation entre les formations et le bassin de l’emploi. etc.…  »

Max Cassou pour le travail  :

« Faciliter l’embauche par un code de travail plus simple, réformer les prud’hommes avec un mini et un maxi et vite, permettre de choisir son rythme de travail, le chômage pour les indépendants . »

« En marche ! » aura certainement des candidats pour les prochaines législatives en fonction des accords avec le National. Parmi les derniers soutiens annoncés à Emmanuel Macron, figure le conseiller départemental PRG de Lourdes 2, adjoint au tourisme de la ville de Lourdes Bruno Vinualès. Autre "marcheur" présent à la conférence de presse Francis Carpentier, ancien mandataire de Ségolène Royal, à la présidentielle de 2007.

Emmanuel Macron qui connait la Bigorre pourrait éventuellement rendre visite prochainement à son comité de soutien du département. En attendant une réunion publique se tiendra le 20 janvier à 19 heures à l’hôtel Brauhauban à Tarbes.

Nicole Lafourcade

Diaporama