Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Chantal Jouanno de plus en plus maladroite

vendredi 19 février 2010 par Rédaction

La Secrétaire d’Etat à l’Ecologie accumule les maladresses. A croire qu’elle le fait exprès pour tester les réactions des associations, organismes divers et élus hostiles à de nouvelles introductions d’ours.

Depuis quelques mois, elle reçoit elle-même des associations écologistes d’importance très marginale mais grassement subventionnées pour « faciliter la cohabitation avec l’ours ». Plus récemment, elle a reçu Pierre Castéras, Président de la Confédération Pyrénéenne du Tourisme http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-2010-annee-de-la-biodiversite-confederation-pyreneenne-du-tourisme.htm . Par ailleurs, elle annule à deux reprises le rendez-vous qu’elle fixe au Président de l’ACAP (Association des Chambres d’Agriculture des Pyrénées) pour qu’à un troisième rendez-vous fixé ce ne soit que de simples fonctionnaires de son entourage qui reçoivent les représentants des agriculteurs pyrénéens.

Avant même d’avoir reçu tous les acteurs pyrénéens pour se forger une opinion au-delà de sa vision parisienne, elle annonce de nouvelles importations http://www.pyrenees-pireneus.com/Ours-Jouanno-veut-un-retour-des-ours-reintroduction.htm en se moquant totalement de l’avis de la représentation démocratique des citoyens que sont les élus.
Le fait elle exprès ?
Est-elle vraiment maladroite ?

En août 2009, elle s’incline devant le dictat de FNE et d’un consortium écologiste pour nommer les membres du Conseil d’Administration du Parc National des Pyrénées. Selon les conversations que nous avons pu suivre, il était urgent d’attendre l’avis de FNE. http://www.pyrenees-pireneus.com/ASPP-Reactions-nomination-au-conseil-administration-parc-national-pyrenees.htm

Actuellement, elle s’obstine à ne pas recevoir et surtout entendre, les associations de sauvegarde du patrimoine pyrénéen et les représentants des éleveurs. Pas plus que les élus d’ailleurs puisque le Président de l’ANEM, Henri Neyrou, député de l’Ariège, est lui-même en attente. http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-2010-annee-de-l-ours-dans-les-pyrenees-les-deputes-ariegeois-veulent-voir-jouanno.htm

Nous apprenions jeudi que Chantal Jouanno pourrait bien se rendre au Congrès annuel de la FNE (France Nature Environnement) les 25 et 26 mars prochain à Toulouse http://www.fne.asso.fr/fr/congres/34e-congres-de-fne/ . Si cela ne s’appelle pas faire allégeance à la grande centrale de l’écologie, c’est quoi ? Peut-être vient-elle s’assurer du bon usage de l’argent de l’Etat, c’est-à-dire du contribuable français qui participe à près de 80% au financement de cette fédération écologiste http://www.pyrenees-pireneus.com/Associations-argentpublic.htm . Le fait d’être financée par la collectivité nationale ne l’empêche pas d’engager des procédures judiciaires, par associations locales interposées, contre des collectivités locales (Cf. Résidence de loisirs de Gavarnie), des chasseurs (Cf. Ariège), des particuliers (Cf. René Marquèze en vallée d’Aspe) ou des projets d’intérêt communautaire (Cf. Stations de ski)

Le Ministre en charge de l’Industrie, Christian Estrosi, parle « d’erreur stratégique ». Par le passé, dans un rapport de mission parlementaire il dénonçait « la trop grande proximité » des services de l’Etat avec les associations écologistes http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-RapportParlementaire-Audition-T1.pdf . Aujourd’hui, nous nous interrogeons de savoir qui, du Ministre ou de FNE / WWF dirige le ministère de l’Ecologie.

Mais il est vrai qu’avec un Ministre d’Etat comme Jean-Louis Borloo, ancien fondateur de Génération Ecologie http://www.pyrenees-pireneus.com/ECOLO-Generation-ecologie.htm dont le Président fut Brice Lalonde, ancien Ministre de l’Environnement de François Mitterrand, devenu ambassadeur pour le climat à l’ONU sous Sarkozy… Tout ceci fait un peu désordre.

Dans ce désordre, Chantal Jouanno n’est peut-être qu’une vulgaire caisse de résonnance de ce grand désordre borloesque.

Dernière nouvelle : selon des indiscrétions ministérielles, Chantal Jouanno devrait intervenir au congrès de France Nature Environnement le samedi 25 mars lors de l’ouverture.

Louis Dollo