Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

"Tarbes pour Tous" : « L’âme d’une ville passe par les fonctions commerciales de son centre »

samedi 13 septembre 2014 par Rédaction

« Tarbes Pour Tous » continue son action comme cela avait été annoncé avant les vacances, a précisé son président Ludovic Gaté qui était entouré de Pierre Lagonelle, Laurence Ancien, Josette Gombert et de quelques membres lors d’un point presse jeudi, en fin d’après-midi.

« Plusieurs sujets suscitent notre attention, notre vigilance, mais celui que l’on veut mettre en avant est le centre ville » devait souligner Ludovic Gaté.

« Le centre ville est très important, c’est l’âme, le poumon, le cœur d’une ville, il est donc important d’améliorer son dynamisme et sa vitalité. C’est un combat permanent notamment avec les difficultés auxquelles le commerçant de proximité peut faire face. C’est un phénomène général, le petit commerce souffre partout ! Nous, nous n’admettons pas la fatalité, il est important de faire le maximum pour que le centre ville vive. Nous voulons faire du centre ville un lieu attractif où chaque tarbais aurait le plaisir de se retrouver et à y faire ses achats.

Dans la mesure de ses compétences et de ses moyen,s la ville doit animer son centre et faire en sorte qu’il y ait le moins de distorsions possibles avec la périphérie.

A » Tarbes pour Tous », on dit : non à la fatalité, il faut être innovant et combatif sur le centre ville.  »

« Nous sommes satisfaits de deux éléments qui vont dans le bon sens. » poursuivait Pierre Lagonelle.

« Nous avions demandé la gratuité d’une heure de stationnement journalière sans créneau horaire imposé. Le maire a entendu notre requête et à compter du 1er janvier 2015 souhaite remplacer les horodateurs actuels par un matériel qui sera centralisé par informatique, ce qui offrira aux usagers le moyen de payer sa redevance aussi par carte bancaire et de bénéficier de la gratuité d’une heure de stationnement par jour.

Nous pouvons nous féliciter de la mise en place en mai dernier par le Grand Tarbes de trois navettes électriques supplémentaires, ce qui monte à cinq le nombre de navettes à ce jour et toujours gratuite pour les usagers. Ceci dans le but d’encourager la fréquentation et des déplacements « propres » en centre ville. »

Ludovic Gaté poursuit par les propositions que « Tarbes Pour Tous » maintient et dont la mise en œuvre parait nécessaire :

1. L’augmentation du nombre de stationnements :

« Reconfigurer la Place au Bois, créer une zone de grand stationnement au niveau du Quai de l’Adour relié au centre ville par les navettes électriques, sauver le parking Sempé. »

2 . Créer une ambiance propre au centre ville :

« Que les Tarbais aient envie d’acheter et de se promener en toute tranquillité. Pour ce faire il faut rendre piétonnes plusieurs rues à vocation commerciale et ce en concertation avec les commerçants. Le centre ville doit faire l’objet d’un traitement plus lumineux .Les places doivent être redessinées et agrémentées ex : Place Saint Jean ! »

Pierre Lagonelle terminera par deux derniers points :

3. Tarbes Pour Tous soutient le projet de la gare multimodale du Grand Tarbes :

« La place Verdun a été transformée en gare routière. Elle est envahie de bus jaunes toute la journée, il n’y a aucun cachet à cet endroit, le stationnement des bus déborde même sur la chaussée ce qui gène la circulation des vélos et des automobilistes. Il est urgent de réorganiser cet espace. Cela préservera le calme et la qualité de l’air en centre ville. Nous ferons des propositions concrètes en ce sens prochainement. »

4. Des animations doivent être proposées tout au long de l’année :

«  Outre les grands temps forts : Equestria, Tarbes en Tango, les fêtes de Tarbes etc.… d’autres animations doivent être régulièrement proposées à tout moment de l’année y compris aux périodes creuses, autour de traditions locales, gastronomie régionale, de fêtes occitanes ou d’artistes locaux.

Un point positif : le succès de la grande braderie organisée au mois de juillet est un encouragement à multiplier ce type d’initiatives.  »

Nicole Lafourcade