Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

« Nouvelles Ambitions pour Tarbes » : Les propositions en matière de Logements et de transports

vendredi 14 mars 2014 par Rédaction

Michèle Pham-Barane, tête de liste « Nouvelles Ambitions pour Tarbes », a tenu un point presse hier après-midi pour présenter ses propositions en termes de logements et de transports. Elle était accompagnée de Jean Glavany, député et président de l’OPH65, venu lui apporter son soutien.

En ce qui concerne le logement :

 « Nous souhaitons travailler en partenariat avec les propriétaires, les bailleurs et particulièrement avec l’OPH. Le maire sortant néglige ce partenariat avec le principal bailleur public et social. L’OPH c’est 7042 logements dans le département dont 3482 sur Tarbes. » précise Michèle Pham-Barane

Les propositions :

- Nous proposerons une nouvelle programmation de l’ORU, comme celle qui avait été initiée par l’OPH pour le quartier Nord. Nous soutiendrons les programmes de travaux destinés à réduire la facture énergétique, et nous y participerons. Nous proposerons la création d’une bourse de logements qui permettra de répondre aux besoins des locataires ayant choisi un logement en fonction de la composition de la famille. Nous soutiendrons la création de logements sociaux adaptés aux personnes âgées et handicapées.

-Nous engagerons avec les propriétaires, les bailleurs et l’OPH un programme de résorption de l’habitat insalubre particulièrement en centre ville, de réhabilitation et d’aménagement de ces logements.

-La SEMI a été détournée de sa vocation de bailleur social .Une grande partie de ses logements sont vides, faute de locataires, les loyers sont trop chers. Le maire actuel a toujours refusé à l’opposition de siéger au conseil d’administration, ce qui est contraire à la transparence de gestion que nous mettrons en place dès notre arrivée. Nous demanderons aussi un audit immédiat que nous rendrons public et nous étudierons la possibilité de constituer un pôle de bailleurs social avec un rapprochement SEMI-OPH. »

En ce qui concerne les transports :

-Nous proposerons la réalisation d’une gare multimodale, un projet qui est dans les cartons depuis bien longtemps. Le maire actuel l’a abandonnée, conséquences : des moyens de transports dispersés dans toute la ville, sans cohérence entre eux, le quartier de la gare en déshérence et une fracture entre le quartier nord et le centre ville. Si cette réalisation ne se fait pas à Tarbes, elle se réalisera ailleurs et Tarbes perdra encore de son attractivité. Une telle réalisation est indispensable pour Tarbes avec le regroupement en un même lieu des différents moyens de transports public et privé ,ferroviaire et routier, harmonisation des horaires et des correspondances avec une billetterie commune. Aménagement urbain : revitalisation du quartier de la gare habitat commerce, inclusion du quartier Nord à la ville (passages, passerelles, double entrée à la gare).

-Revoir le plan de déplacement urbain avec les tarbais, diversification des moyens de déplacement et de transport. Extension des circuits de la navette électrique, rien de fait depuis 2008. Réalisation de vraies pistes cyclables, il n’en existe aucune, les pseudos bandes cyclables sont dangereuses. Créer des parcs de stationnements aux entrées de la ville. »

Ensuite, Michèle Pham-Barane a abordé le dynamisme du centre ville :

Centre ville une zone qui ne peut être délaissée  :

« Le centre ville est le cœur d’attractivité d’une commune. Lieu de travail, d’administration et de rencontres, il est l’un des premiers points étudiés par les nouveaux arrivants et l’un des centres de préoccupation des habitants. La population y recherche des commerces, de l’artisanat, des activités culturelles et services publics de proximité. A Tarbes, l’attractivité du centre ville décline, les commerces ferment, l’artisanat fait face à une perte de clientèle, les conditions d’accessibilité n’y sont pas garanties, l’activité culturelle n’est pas mise en valeur.

‘’Je souhaite prendre le contre pied de la politique d’abandon du centre ville portée par la majorité sortant ,qui a certes embelli cette zone, mais qui a laissé se détériorer son attractivité ‘’, souligne la candidate à la mairie .

Afin de redonner le dynamisme au centre ville qui lui fait défaut je propose : « De geler les taux d’imposition locale afin de rétablir un certain équilibre entre les dépenses d’investissement de la commune et l’effort demandé aux habitants. La fiscalité locale ayant augmenté annuellement d’un point de plus que l’augmentation des dépenses de la municipalité.

-Attirer la population tarbaise en traitant les problèmes de logement, dans le centre ville 2000 logements sont vides au 1er janvier 2014.

-Intégrer des objectifs de lutte contre la précarité énergétique dans la politique d’urbanisme.

-Dynamiser l’économie du centre ville en ciblant les besoins des artisans locaux et en favorisant l’implantation de nouveaux commerces, en partenariat avec la CAPEB.

-Aménager le centre ville en créant et valorisant les espaces verts.

Nicole Lafourcade