Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Aides d’urgence au Pays Toy : Le préfet fait un premier bilan

samedi 16 novembre 2013 par Rédaction

Vendredi matin en Mairie de Luz, le Préfet, Henri d’Abzac et Viviane Artigalas, conseillère régionale représentant le Président Martin Malvy, entourés de Jeanine Dubié, Députée, Jacques Béhague, représentant le Conseil Général, Alain Lescoules, Maire de Luz, Jean-Noguère, maire de Sers et Président du SIVOM du Pays Toy et Jean-Jacques Barreau, Président de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, ont fait un premier bilan des aides d’urgence accordés au Pays Toy.

Pour le département des Hautes-Pyrénées, le Pays Toy concentre à lui seul 60% des dégâts hors routes, relevant du Conseil Général, causés par les crues de juin dernier. Dans ce cadre, les services de l’Etat, même s’ils paraissent lents et insuffisants par de nombreux sinistrés en attente, ont porté leurs efforts sur ce canton pour longtemps marqué. Malgré les lenteurs administratives, une dynamique de co-financement s’est exercée entre l’Etat, la Région Midi-Pyrénées et l’Agence de l’eau Adour-Garonne, pour répondre au mieux à l’urgence. Le vote des aides en assemblée plénière du Conseil Régional jeudi matin a été décisif et particulièrement rapide pour que le Préfet prenne un certain nombre d’arrêtés signés à Luz hier matin.

Près de 3 millions de l’Etat

Le canton de Luz, va bénéficier de l’aide de l’ensemble des partenaires pour la reconstruction des infrastructures et la relance économique. Barèges, Betpouey, Esquièze-Sère, Esterre, Gèdre, Luz, Sassis, Sazos, Sers, Viella, la communauté de communes du Pays Toy et le Sivom du Pays Toy, maître d’ouvrage de travaux d’assainissement entre Barèges et Luz vont bénéficier de 1 524 870 Euros pour les travaux d’urgence de protection, d’enlèvement d’embâcles, de réseaux d’assainissement, d’eau potable et d’irrigation en réparation de dégâts causés par les crues de juin 2013. La station de traitement des eaux de Barèges étant détruite, la station thermale et de sports d’hiver est déjà raccordée à la station de traitement de Luz.

Pour ces divers travaux, le Sivom du Pays Toy a reçu 1 146 000 Euros, Barèges 153 000 Euros et Viella 55000 Euros pour l’irrigation.

Par ailleurs, il a été attribué 1 357 130 Euros au Sivom que des fonds de prévention des risques pour des travaux en rivière sur les communes de Barèges, Gèdre, Luz, Saligos, Sassis et Sers.

Pour cette tranche de travaux, l’Etat aura financé près de 3 millions d’Euros pour le Pays Toy

Audio Préfet (ci-dessous)

Près de 2,5 millions d’Euros de la région Midi-Pyrénées

A l’issue de ses deux dernières commissions permanentes, la Région a attribué un montant de 2,5 millions d’Euros au Pays Toy. Les élus régionaux ont accordé pas moins de 22 subventions aux communes, à la communauté des communes et au Sivom du Pays Toy pour la réalisation des premières remises en état et la reconstruction des voiries, des bâtiments publics, des travaux en rivière… des aides aux entreprises industrielles, artisanales, touristiques ou commerciales. C’est ainsi qu’ont reçu :

• Le Sivom du Pays Toy : Travaux d’urgence sur le Bastan, le gave de Gavarnie et les divers affluents comme le gave de Bernazaou et l’Yse pour un montant de 210 000 Euros

• La commune de Barèges a reçu 699 000 Euros pour la mise en place d’un pont de secours au Bois de Marie, du réaménagement du gave Dets Coubous notamment au parking de Tournaboup et la voirie communale.

• La commune de Luz-Saint-Sauveur pour la remise en état de la voirie, des chemins piétonniers, des pistes cyclables, des jardins et des espaces verts pour un total de 433 958 Euros.

Audio Viviane Artigalas (ci-dessous)

Près de 4.9 millions d’Euros par l’Agence de l’eau

Le 8 juillet, deux semaines après la catastrophe, l’Agence de l’eau Adour-Garonne vote une enveloppe de 10 millions d’Euros pour cofinancer les travaux de retenus en assainissement et eau potable et les travaux de dégagement des cours d’eau. Dans ce cadre l’agence engage dans le Pays Toy un montant de 4,9 millions d’Euros.

Par ailleurs l’Agence contribuera à financer la mise en place d’un technicien / ingénieur afin d’assister, en lien avec une conduite d’opération, le Président du Sivom du pays Toy, Jean-Louis Noguère, et les élus, dans la gestion administrative, financière et technique des dossiers pour une durée de 2 ans durant laquelle les travaux se réaliseront.

Audio Jean-Jacques Barreau (ci-dessous)

Et d’autres aides….

Une enveloppe globale sur des fonds calamité devrait être annoncé dans les prochaines semaines pour venir en complément aux aides déjà annoncées et seront répartis en direction des diverses communes. Par ailleurs les particuliers faisant l’objet d’une expropriation ou ayant subi les conséquences de cette catastrophe naturelle pourront bénéficier des « fonds Barnier ». Le Préfet se dit « attentif pour accélérer les procédures ». Certaines personnes commencent à s’impatienter.

Audio Préfet (ci-dessous)

Une aide inattendue de Jeanine Dubié avec son enveloppe parlementaire mise au service des sinistrés pour une bonne partie des 130 000 Euros.

Audio Jeanine Dubié, députée (ci-dessous)

Les inquiétudes des élus

« On va devoir reconstruire alors que nous avions des projets à mener  » explique Jacques Béhague pour le Conseil Général. Il souhaite que les aides soient proches de 100% sinon ce canton d’un peu plus 2000 âmes est voué à la disparition.

Audio Jacques Béhague, conseiller général (ci-dessous)

Laisser à la charge des communes et du département 20% de la facture condamnerait les 17 communes du Pays Toy à s’endetter pour une génération. « Les travaux étaient engagés et nous n’avions pas le premier euro pour payer les entreprises »…. Et peu de moyens en personnel…. « C’est un plan Marshall »…. Pour la commune de Sers « nous sommes sur un estimatif de 6 millions d’Euros… si on nous laisse 20%...  ».

Jean-Louis Noguère, Président du Sivom du Pays Toy (ci-dessous)

« Nous sommes dans un objectif de reconstruction de l’abattoir » indispensable pour l’AOP…. La gestion du bois… ces souches à la porte du Pays… Pas terrible pour une région touristique… Les thermes : un déficit de 500 000 euros….

Si, dans l’immédiat, des inquiétudes ont été levées, l’avenir du Pays Toy n’est nullement garanti par l’Etat à moyen et long terme. S’il reste 20% des travaux à la charge des collectivités, y compris du Conseil Général, l’avenir du territoire serait fortement compromis avec des conséquences sans précédent pour les habitants de ces 17 petites communes de montagne. Le redémarrage économique, les projets de développement et d’équipements structurant déjà décalés dans le temps, seraient remis en cause sans parler des conséquences insoutenables pour les contribuables valléens assez peu nombreux… moins nombreux que les touristes qui apprécient les réalisations dont ils peuvent profiter.

Si nous ne voulons pas voir le Pays Toy étranglé et disparaitre sous le poids de la dette liée à la reconstruction, souvent conséquence de certaines erreurs des services de l’Etat dans des choix inappropriés d’aménagements, il faudra que les engagements du Président de la République soient tenus. La reconstruction ne se fera pas dans les 6 mois mais il ne faudra pas attendre 5 ou 10 ans pour que les vallées retrouvent tout leur potentiel économique et touristique. Il faudra donc faire vite avec des moyens qui devront suivre. Ce n’est qu’en étant efficaces et rapides que les collectivités mais aussi les stations de ski, les thermes et l’élevage, retrouveront, tout aussi rapidement, l’équilibre économique, financier et social.

Louis Dollo