Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 
 

Anne-Marie Escoffier, ministre en charge de la décentralisation, a rencontré les élus haut-pyrénéens

vendredi 25 janvier 2013 par Rédaction

Ancienne préfète de l’Aveyron, devenue ensuite sénatrice PRG de ce département, aujourd’hui ministre en charge de la décentralisation, Anne-Marie Escoffier était hier soir à Barbazan-Debat pour évoquer avec les élus haut-pyrénéens les grandes lignes du projet de décentralisation. Avec humour, François Fortassin, son ancien collègue au Sénat, n’a pas tari d’éloges envers la ministre. « Nous voulons, a dit cette dernière, un dispositif répondant aux attentes de nos concitoyens dans le monde d’aujourd’hui. » L’objectif c’est de redonner confiance dans la relation entre les élus et l’État et ce par un dialogue permanent et réel.

Trois principes fondamentaux guideront la réforme : l’unicité de la République, la diversité du territoire, et la subsidiarité. Pour Anne-Marie Escoffier, il est nécessaire qu’il y ait un mariage harmonieux entre l’État et les collectivités pour servir l’intérêt des citoyens. Il importe pour elle de réparer le désordre de 2012, alors que les lois de 1982 avaient apporté de l’ordre. Fini le mille-feuille administratif. Les piliers de la décentralisation doivent être la commune, le département et la région. Elle s’est dite favorable à la mise en place de conférences territoriales de compétences où les différents responsables se retrouveront autour d’un pacte de gouvernance.

L’intervention de Michel Pélieu, président du Conseil général des H-P (.pdf) :