Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 
 

La rentrée de Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la CA Tarbes Lourdes Pyrénées

jeudi 15 septembre 2022 par Rédaction

Ce jeudi matin, Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, a tenu dans son bureau de l’hôtel de ville sa traditionnelle conférence de presse de rentrée qui a permis de passer en revue durant près d’une heure et demi les divers sujets de l’actualité locale. 


Période préoccupante


Gérard Trémège : « Le moins que

l’on puisse dire c’est que la période actuelle est particulièrement préoccupante. Je crois qu’il y a longtemps que nous n’avions connu dans notre pays une période avec autant d’incertitudes. On vient de passer deux années avec la crise du Covid et toutes ses conséquences. Ça n’a pas été neutre sur les activités économiques ni sur les activités des collectivités comme la nôtre. Nous voyons aujourd’hui ce qu’on appelle la 8e vague arriver avec un pic annoncé début novembre. Nous ici, on a été pas mal touchés (collaborateurs et élus) et cela perturbe le fonctionnement des services. Deuxième problème, la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui a des conséquences extrêmement préjudiciables d’abord pour l’Ukraine mais pour l’ensemble de la planète et en particulier pour les pays européens. Dans ce contexte, la France est extrêmement touchée aussi. Nous le vivons au quotidien avec des taux d’inflation. L’inflation a des conséquences sur le comportement des citoyens. On le voit avec tout ce que nous menons dans le domaine social. L’épicerie sociale n’a jamais connu autant d’activités »


Nous sommes dans l’action” 


« Malgré ce contexte-là, nous sommes dans l’action. 50 % des projets inscrits dans notre programme Tarbes Horizon 2030 sont réalisés ou engagés. Certains seront retardés, je pense à celui du Palais des Sports ainsi que la Villa des Arts. Nous faisons partie de ceux qui n’ont pas baissé les bras. Néanmoins cette situation nous amène à réfléchir sur nos organisations respectives. Les adjoints et nos services travaillent ensemble à la redéfinition de certaines missions. Il faut que les process soient plus agiles. Nous devons être encore plus réactifs. On est en train de changer de mode de vie qui va nous imposer des économies et des réductions dans les dépenses. Nous n’hésiterons pas à remettre en cause certaines décisions ( exemple le stationnement pour lequel nous allons lancer une consultation avec les citoyens).Il faut rationaliser nos dépenses. Je signale au passage qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix des cantines. L’énergie est une dépense considérable, les factures de l’électricité et du gaz ont explosé. Il paraît que l’État compenserait pour certaines communes. Les prochains exercices budgétaires seront difficiles, les prévisions pour 2023 sont pessimistes. S’ajoute à cela la hausse des taux d’intérêt. Il est sûr que dans les mois à venir on investira beaucoup moins ».


Un été satisfaisant


« Les collectivités locales n’ont pratiquement plus les moyens d’intervenir sur les recettes fiscales. On n’a plus la taxe d’habitation qui était la plus rémunératrice. Il est hors de question d’augmenter les impôts fonciers qui sont déjà très élevés. Dans ce contexte, malgré tout on a passé un été relativement satisfaisant. Ici à Tarbes, l’été a été joyeux avec des fêtes magnifiques, jamais on a vu autant de monde aux fêtes de Tarbes, aux casetas, avec des événements organisés par Tarbes Animations et l’Office de Tourisme. La nouvelle formule d’Equestria a remporté un vif succès, largement approuvé par le grand public. Le festival de Tango a connu un énorme succès. Ces animations ont engendré des retombées économiques de plus de 5 millions d’euros pour le commerce local dont 3 M€ € pour le seul festival de tango »


Les résultats spectaculaires de l’opération Action Coeur de ville Tarbes


« Les résultats ont été spectaculaires et ont dépassé nos espérances.126 immeubles du centre-ville en ont profité, 72 pour la rénovation et le reste en cours de rénovation. Au total, cela représente 387 logements. Ces opérations exceptionnelles qui font du bien à la ville de Tarbes ont concerné une centaine de bâilleurs, représentant près de 10 millions d’euros de travaux hors-taxes ».


Le centre de santé Louis Lareng submergé par les demandes


« Autre motif de satisfaction : le centre de santé Louis Lareng. Nous sommes submergés par les demandes des patients. Les médecins effectuent près de 500 actes par semaine et 96 patients en moyenne par jour sont examinés. Nous avons un nombre de 7400 patients enregistrés et un nombre de médecins traitant de 1400. Le centre de santé ne peut plus faire face. Il est impératif que les autorités de santé imaginent des concours aux collectivités pour que notre exemple soit suivi par d’autres et que nous puissions éventuellement réaliser demain un nouveau projet sur un autre quartier de la ville. C’est une nécessité absolue et je voudrais rendre hommage à toute l’équipe du centre de santé. »


Investissements réalisés en 2022


- La place au Bois (investissement de 1,372 M€). “Cela n’a rien à voir avec ce qui existait auparavant. Elle constitue une valeur ajoutée incontestable dans le quartier Marcadieu-Foirail. Des investissements y ont été réalisés durant 20 ans, ce qui change l’image de la ville”. 


- Dans le domaine sportif, des investissements significatifs : plaine des Jeux Valmy, la salle des sports de combat, le terrain de basket couvert au stade Maurice Trélut. Le projet du Palais des Sports nécessite de revoir la copie Une étude de rénovation est en cours.


 -L’église Sainte Thérèse

- L’orgue de l’église Saint-Jean

- L’école Arago Jean Macé, une des plus belles écoles de l’Occitanie (coût 4,6 M€)

-Le projet de la Villa des Arts n’est pas abandonné. Dans le secteur, il y aura les Archives départementales qui vont constituer une plus-value énorme sur le quartier. J’en profite pour dire combien le maire de Tarbes est satisfait des investissements remarquables réalisés sur sa ville par le département. 

- La rue Brauhauban côté est jusqu’à la place Montaut et pour la partie ouest la place Saint-Jean

-Avec Andrée Doubrère nous travaillons sur le projet de la maison des aînés et des aidants, rue Mauhourat


Les projets Bel Air (Tarbes) et l’Ophite (Lourdes)


« Ils sont portés par l’agglo. C’est un budget global de plus de 80 millions d’euros.Ce projet a été arrêté et acté avec les engagements de tous les partenaires en 2020. Avec des engagements financiers 2020. Les travaux commenceront peut-être en 2024. À Lourdes en 2023. Or aujourd’hui, avec l’évolution des prix, nous avons une augmentation prévisible de 15 à 20 %. 20 %, ça fait 16 millions d’euros. Je ne sais pas où on va les trouver ». 


A suivre…