Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

Abattoir de Tarbes : Les jeunes agriculteurs s’inquiètent

mardi 26 février 2013 par Rédaction

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Devant la défection de
dernière minute de la Sté Arcadie pour la gestion de l’abattoir de Tarbes comme
il a été évoqué au cours du dernier conseil municipal, les jeunes agriculteurs
s’inquiètent, dans un communiqué de presse diffusé hier, style='mso-spacerun:yes'> 
quant aux possibilités d’abattage et de
transformation localement, au plus proche du consommateur.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>C’est dans les
Hautes-Pyrénées qu’il y a un des plus forts taux d’installation de jeunes
agriculteurs, notamment en montagne. Des jeunes qui investissent et
s’investissent vers des productions de qualité dans le respect des
« bonnes pratiques » environnementales. Ils sont aussi le fer de
lance de la commercialisation directe ou en circuits courts. Ils sont une
véritable locomotive de la production agricole locale pour des consommateurs
locaux.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pour produire et vendre
localement il faut aussi des abattoirs locaux, des salles de découpe agréées,
des moyens de distribution. En collaboration avec la Chambre d’Agriculture et
leurs ainés, nous pouvons dire qu’ils disposent d’un ensemble de moyens bien
adaptés. Mais aujourd’hui une inquiétude les envahis : pourront-ils
toujours abattre leurs bêtes, bovins et porcs, localement pour assurer le
développement des filières de qualité localement et maintenir les emplois.

style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Une dynamique à maintenir

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Un abattoir ce ne sont
pas des bêtes que l’on tue. C’est aussi des filières et des emplois. Les jeunes
agriculteurs assurent une dynamique et l’avenir des métiers de la profession
agricole dans toutes leurs diversités. C’est la raison pour laquelle il est
important « d’avoir un outil
d’abattage local multi-espèces. Les Jeunes Agriculteurs des Hautes-Pyrénées
défendent le fait de produire local, manger local et abattre local. De plus, la
fermeture d’un tel outil menacerait directement et indirectement plusieurs
centaines d’emplois à l’échelon départemental ».

style='font-size:14.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Une prise de conscience

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Au cours du dernier conseil municipal, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a développé tous ces
aspects justifiant l’existence d’un abattoir. Mais il l’a souvent répété, ce
n’est pas aux tarbais d’en assurer seuls la charge. Comme les jeunes
agriculteurs, il estime que c’est un abattoir d’intérêt départemental et
régional.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Il faut donc espérer
que tous les acteurs sauront rester autour de la table pour chercher et trouver
ensemble des solutions qui satisfassent tout le monde et assurent un
développement régional des filières viande locales.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Louis class=SpellE>Dollo

  • Communiqué des JA des Hautes-Pyrénées (pdf)
PDF - 58.4 ko