Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Grève sur le site de AAA (Assistance Aéronautique Aérospatiale) de Lanne : les salariés réclament leur dû..!. (Communiqué CFDT)

mardi 6 décembre 2022 par Rédaction

80 % de la centaine de salariés du site AAA de Lanne ont débrayé ce jour mardi 06 décembre pour obtenir une " Prime de Partage de la Valeur" de 1500 € pour 2022. Cette mesure d’urgence, revendiquée par courrier depuis novembre afin de compenser les pertes de pouvoir d’achat des salariés, est restée sans réponse de la direction. Rappelons que cette PPV est exonérée totalement de charges patronales..

Le Secrétaire Général du syndicat CFDT Métallurgie 65, Olivier Comet, ainsi due Gilles Verdier et Luis Pié de l’UD CFDT 65 étaient là pour exprimer le soutien du syndicat à ce mouvement.

La grève est suivie dans les 10 sites AAA de France (2000 salariés).

Marc Prousine, syndiqué CFDT de l’entreprise, explique : ""...Avec la flambée du coût de la vie et les efforts que nous fournissons pour augmenter la production, ce serait bien que nos dirigeants pensent à nous. Notre courrier à la direction est resté sans réponse, jusqu’au jour où nous avons déposé un préavis de grève.On nous a proposé à peine 200 €, alors que la plupart des entreprises ont versé 1000 € à leurs salariés. Suite au plan social qui a été mis en œuvre dans l’entreprise, les employés ont fait de gros d’efforts pour répondre à l’augmentation des cadences de production".

Ce mouvement est déclenché le jour de la visite du Directeur général d’AAA et de son principal client le groupe Dassault. Le groupe AAA travaille en effet dans la sous-traitance aéronautique (Dassault, Sagem...) et au dire des salariés, les carnets de commande sont pleins..! Les salariés disent réclamer tout simplement leur dû et ils l’expriment aujourd’hui avec force.