Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Hôpital unique : il est encore possible de revenir sur la décision de l’hôpital de Lanne

mardi 29 novembre 2022 par Rédaction

Lors d’une conférence de presse organisée ce lundi après midi les 5 composantes de la NUPES 65 représentées par Claire Tareau (EELV), Michel Lyonne (Génération. S), Grégory Korn (LFI), Aurore Astugue (PCF), Nicolas Boissel (PS), ont réaffirmé que le projet d’hôpital unique entre Tarbes et Lourdes n’est pas la solution pour améliorer la prise en charge des populations du département. Ils ont également présenté des solutions alternatives à même de satisfaire l’intérêt général.

Pour la Nupes, ce projet d’hôpital unique entre Tarbes et Lourdes n’est pas une solution pour améliorer la prise en soin des populations du département, il est idéologique et découle des politiques successives de droite et sociale-démocrate. Ce projet est soutenu directement par le président de la République qui est venu annoncer une grosse partie du financement par l’Etat. Ce projet rentre dans ses objectifs de destruction des services publics. Ce projet est également soutenu par des élus locaux qui veulent réduire les quatre hôpitaux de proximité en un seul hôpital en rase campagne à Lanne avec la suppression de dizaine de postes et à terme Lannemezan serait aussi menacé.

L’implantation de cet hôpital unique à Lanne amène à un bilan carbone calamiteux, le choix de ce site va stériliser inutilement des terres agricoles en créant une nouvelle friche urbaine de plus qui va coûter cher.

Ce projet unique sur plusieurs hectares de terres agricoles sacrifiées pour un coût de 270 millions d’euros pour 442 lits et combien de lits sacrifiés ailleurs alors que cette somme pourrait être utilisée à réhabiliter l’existant. 6 à 7 ans de travaux prévus, trafic incessant de camions. Le peu de flore et de faune sur le territoire de Lanne, sa biodiversité très malmenée va encore plus se dégrader. 

La Nupes aurait d’autres pistes, les travaux n’ayant pas commencé il est encore possible de défaire la décision de ce projet qui leur semble être une grosse bêtise.

Afin de répondre aux haut-pyrénéens en matière de santé, la Nupes propose des solutions issues des consultations auprès des usagers : conserver les quatre hôpitaux publics existants et le développer, car ce qui se profile c’est la fermeture de Bagnères et Lannemezan pour tout recentrer sur Lanne autour un réseau de services de soins primaires donc ouvrir des centres de santé public qui serviraient de relais afin de mailler l’offre de soins actuelle qui n’est pas des plus florissantes. La proximité est impérative et n’est pas négociable c’est la facilité d’accès aux soins pour tous surtout avec une population vieillissante. Rénover les hôpitaux actuels de Tarbes et de Lourdes pour le même coût sachant que la tendance actuelle est à la rénovation plutôt qu’aux constructions. Ce qui permettrait de faire travailler les entreprises locales plutôt que des grands groupes de grandeur mondiale.

Un plan  d’action va être mis en place dans les semaines à venir en commençant par une grande réunion publique en janvier prochain à la bourse du travail qui réunira les populations mais aussi les forces politiques qui sont opposées à ce projet.

Nicole Lafourcade