Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Tarbes-Cognac, samedi 10 septembre à 19h00 à Trélut

vendredi 9 septembre 2022 par Rédaction

Cognac sauvé de la relégation sur le gong l’an passé

Après une première saison terminée en septième position juste derrière Dax et devancé par les « Gros », Nice, Bourg-en-Bresse, Albi, Narbonne, Massy mais devant Bourgoin et Tarbes, Cognac a souffert la saison dernière. Les Charentais se sont sauvés à l’ultime minute des arrêts de jeu de la dernière journée contre Chambéry (33-27) au détriment d’Aubenas qui échouait lors des arrêts de jeu à Dax (25-23).

Une saison catastrophique

Une saison catastrophique ponctuée de huit défaites à domicile contre Suresnes (22-27), Soyaux-Angoulême (24-27), Tarbes (18-57), Massy (12-18), Valence-Romans (21-22), Albi (16-22), Bourgoin (16-17) et Aubenas (19-25) à deux journées de la fin. Relégués à trois points au classement (40 contre 43 points) la messe semblait dite pour les Charentais qui ont su faire preuve de caractère en s’imposant à Dax (23-24), alors que les Ardéchois, chez eux, cédaient contre Soyaux-Angoulême (19-23). Les deux équipes se retrouvaient à égalité avec 44 points au classement mais avantage à Aubenas au point average particulier (9-1). La victoire d’un point de Dax sur pénalité dans les arrêts de jeu sauvait in-extremis Cognac qui avait su aller chercher trois victoires en déplacement à Dijon (40-42), à Blagnac (17-22) et à Dax. Et d’assurer dix bonus, dont quatre en déplacement à Bourgoin (26-20), à Nice (26-23), à Suresnes (23-19) et à Aubenas. Blagnac (22-14), Dax (10-9), Dijon (31-20), Nice (29-24) et Chambéry avaient chuté en Charente.

Une intersaison compliquée

L’intersaison a été très compliquée avec vingt-six départs, dont ceux des piliers Aho (arrêt), Vatubua (Niort), Drie (La Seyne), des secondes lignes Lavetakoroï (Bourgoin), Sentucq (Salles), des troisièmes lignes Bidegain (Marmande), Zubizarreta (Fleurance), du demi-de-mêlée Berger (Barbezieux), des ouvreurs Villanove (Berre), Lalarme (Dijon), des trois-quarts Duhourquet, Mioche (Mâcon), André (Anglet), Davetawalu (Niort), Randle, Karéa, Avinens et Dospital (Albi). Mis à part Lavetakoroï et Dospital, qui ont rejoint deux « Gros » clubs de Nationale, les autres ont rebondi au niveau inférieur ou n’ont pas trouvé de clubs. Ce qui prouve bien la faiblesse du Groupe charentais version 2021-2022.

Un effectif réduit mais plus expérimenté

Pour cette Saison 3 Cognac, qui avait misé sur la jeunesse l’an dernier, a changé de logiciel et a resserré son Groupe autour d’anciens joueurs cadres comme Hygonnet, Gau, Praud, Toevalu, Billou, Lotawa et de recrues très expérimentées comme les Tarbais Manu et Maninua. Sans se presser et sans s’affoler, le club a choisi d’assurer le présent en recrutant en priorité des joueurs confirmés comme les piliers géorgiens Zakashvili (Bourgoin), Kaikatsishvili (Graulhet), les talonneurs Bruno (Graulhet) et Sauzaret (Aubenas), l’ouvreur argentin Bordoli (Sarlat) et les trois-quarts Pageneau (Sarlat), Bouhedjeur (Richmond) et le fidjien Tuva (Beauvais). Avec aussi quelques jolis coups comme les arrivées du centre Australien Sagote (Aurillac) et surtout des Tarbais Manu et Maninoa, arrachés à Tarbes qui souhaitait les garder. Le Manager a aussi privilégié la carte jeune avec le seconde ligne Kuruibua (prêt d’Aurillac), l’ailier Antunes (Massy) et des Espoirs à forts potentiels, comme le seconde ligne fidjien Naulunisau (Clermont), le troisième ligne Bonnet (La Rochelle), les ouvreurs Garnier (Dijon) et Tonnay (La Rochelle), le centre samoan H. Tuilagi (Carcassonne) et l’ailier Guyon (La Rochelle). Fabrice Landreau a fait le choix de la qualité plutôt que de la quantité en recrutant seulement dix-neuf joueurs pour vingt-six départs. Changement aussi au niveau du staff où l’ancien tarbais, le Fidjien Jone Daunivucu, remplace l’Argentin Diego Giannantonio pour diriger les lignes arrières.

Effectifs 2022-2023

Staff : Fabrice Landreau (Avants), Jone Daunivucu (Arrières)

Pilier

Kévin Tougne : 25 ans, 1,90 m, 112 kg, international U20, au club depuis 2021, ex-USAP

Giorgi Sharashidze : 29 ans, 1,83 m, 115 kg, 1 match/1 titularisation, Georgien, au club depuis 2020, ex-Valence-Romans, Aurillac

Mickaël Hygonnet : 28 ans, 1,86 m, 127 kg, 1 remplacement, au club depuis 2016, ex-Albi

Aliko Kaikasishvili : 28 ans, 1,80 m, 120 kg, 1 remplacement, Georgien en provenance de Graulhet

Giorgi Zakashvili : 32 ans, 1,82 m, 122 kg, 1 match/1 titularisation, Georgien en provenance de Bourgoin, ex-Provence Rugby

Talonneur

Maxime Gau : 32 ans, 1,75 m, 130 kg, 1 remplacement, au club depuis 2019, ex-Massy, Stade Français, La Rochelle, Albi

Paul Sauzaret : 25 ans, 1,84 m, 109 kg, 1 match/1 titularisation, en provenance d’Aubenas, ex-Bourg-en-Bresse, Espoirs Castres

Bryan Bruno : 25 ans, 1,76 m, 98 kg, en provenance de Graulhet, ex-Céret, de retour au club

Deuxième ligne

Clément Praud : 35 ans, 1,98 m 106 kg, 1 match/1 titularisation, au club depuis 2016, ex-Nevers, La Rochelle

Utu Maninoa : 36 ans, 1,95 m, 108 kg, 1 match/1 titularisation, Samoan, en provenance de Tarbes, ex-Montauban, Aurillac, Béziers

Jone Naulunisau : 21 ans, 1,95 m, 118 kg, Fidjien, en provenance Espoirs Clermont

Troisième ligne

Lucas Gulizzi : 24 ans, 1,89 m, 103 kg, 1 match/1 titularisation, international U20 italien, au club depuis 2020, ex-Espoirs Béziers

Georgi Sordia : 28 ans, 1,97 m, 86 kg, international georgien, au club depuis 2020, ex-Chambéry, Tarbes, Lille

Matthieu Thomas : 23 ans, 1,88 m, 95 kg, 1 match/1 titularisation, au club depuis 2021, ex-Espoirs La Rochelle

Thomas Toevalu : 29 ans, 1,91 m, 115 kg, 1 remplacement, au club depuis 2021, ex-Albi, Rouen, Narbonne, Bourgoin, Pau

Felipe Manu : 37 ans, 1,90 m, 92 kg, 1 match/1 titularisation, Nouvelle-Zélande, en provenance de Tarbes, ex-Mont-de-Marsan, Biarritz, Tarbes, Bourgoin

Isimeli Kuruibua : 24 ans, 1,87 m, 94 kg, 1 remplacement, en provenance d’Aurillac, ex-Espoirs Biarritz

Charnière

Mathieu Billou (m) : 29 ans, 1,68 m, 76 kg, 1 match/1 titularisation, au club depuis 2019, ex-Rouen, Mont-de-Marsan, Béziers

William Beaudon (m) : 24 ans, 1,80 m, 79 kg, en provenance de Toulon

Séraphin Bordoli (o) : 27 ans, 1,90 m, 93 kg, 1 match/1 titularisation, en provenance de Sarlat, ex Ampthill, Calvisano, Zèbre

Mathis Garnier (o) : 22 ans, 1,77 m, 80 kg, 1 match/1 titularisation, en provenance de Dijon, ex-Espoirs La Rochelle

Trois-quarts

Rhema Sagote : 33 ans, 1,82 m, 106 kg, 1 remplacement, international samoan, en provenance d’Aurillac

Henry Tuilagi Jr : 22 ans, 1,82 m, 107 kg, en provenance Espoirs Carcassonne, USAP

Jone Tuva : 26 ans, 1,87 m, 83 kg, en provenance de Beauvais, ex-Bourgoin, Carcassonne, Lyon

Imad Bouhedjeur : 26 ans, 1,79 m, 87 kg, en provenance de Richmond, ex-Espoirs Tarbes, Castres

Nils Guyon : 22 ans, 1,77 m, 82 kg, 1 match/1 titularisation, en provenance Espoirs La Rochelle

Eneri Lotawa : 25 ans, 1,90 m, 92 kg, 1 match/1 titularisation, fidjien, au club depuis 2018

 

Vincent Pageneau : 28 ans, 1,80 m, 74 kg, 1 match/1 titularisation, en provenance de Rumilly, retour au club

Dany Antunes : 25 ans, 1,73 m, 83 kg, 1 match/1 titularisation, international portugais en provenance de Massy

J-J Lasserre