Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Retour sur Nice-TPR

mercredi 2 mars 2022 par Rédaction

Nouvelle et lourde défaite en déplacement à Nice 50-6, qui n’a rien à voir avec les précédentes sorties tarbaises. Cette fois, c’est une demi-équipe Espoirs (Douze Espoirs sur la feuille de match) qui s’est fait étriller au niveau du score. Pourtant il y a bien des points communs qui ressortent. D’abord les positifs, comme l’engagement, la volonté de tenir le ballon, avec une conquête qui tient la route. Du côté négatif, les maux sont les mêmes, trop de ballons joués dans son camp, trop de jeu direct dans l’axe, rendu inefficace par des sorties de balles lentes. Plus de nombreuses scories qui empêchent de marquer dans les temps forts dans les vingt-deux mètres adverses ou près des lignes. On retrouve aussi les mêmes qualités et les mêmes défauts lors des rencontres perdues à domicile et notamment contre Massy.

Malheur au vaincu

Des défauts qu’il faudra gommer contre Cognac dimanche dans un match « à la vie à la mort » encore plus crucial que celui contre Bourgoin. Plus les matchs passent, plus ils deviennent capitaux, avec de moins en moins de possibilités de se rattraper. Tarbes occupe douzième place avec 32 points (6 victoires, 1 nul, 11 défaites, 1 bonus offensif, 5 points administratifs) et Cognac la treizième place avec 29 points (4 victoires, 15 défaites, 9 bonus défensifs, 4 points administratifs). Trois points séparent les deux équipes avec un match de retard pour les Tarbais contre Aubenas. La victoire contre Cognac est impérative pour Tarbes car une défaite, non bonifiée, le ferait basculer à une place non prévue, de relégué en Nationale II.

Un des meilleurs XV de départ de Nationale

Au contraire des Charentais, qui assuraient à l’intersaison jouer pour le maintien avec une équipe jeune et inexpérimentée, les Bigourdans ne cachaient pas leur ambition de jouer la sixième place qualificative. Il est vrai que le TPR possède un des meilleurs XV de départ de Nationale, avec Bessonart, Mondon, Aulika, Maninoa, Maximin, Méron, Manu, Réal, Lhusero, Pees, Oltmann, Stanaway, Mamao, Rubio, Berbizier. Avec sur le banc Combier, Erasmus, Duny, Ricart, Sajous, Dumestre, Paulet, Vakacegu et les Espoirs Lamothe, Saint-Guilhem, Millet… Sans compter les autres Espoirs Duffau, Cantan, Croquet, Dulucq, Agueb, Mansieux, Palisse, qui participent plus ou moins régulièrement.

Un effectif qualitatif mais pas quantitatif

En plus de l’enchaînement de blocs de matchs plus grands, il a fallu compter avec les absences, plus ou moins longues, d’Erasmus, Aulika, Maximin, Méron, Lhusero, Pees, Paulet, Rubio, Stanaway, Mamao et des Espoirs Millet, Dulucq, Duffau, Cantan, Croquet. Les Tarbais, s’ils ont un effectif qualitatif, n’ont pas un effectif quantitatif, par rapport à ses adversaires. Tarbes ne compte que vingt-deux seniors dans son effectif, moins Rubio suspendu, en comptant le forfait définitif de Prétorius et l’arrivée de Vakacegu. On préfère parler de « seniors » plutôt que de « pros », parce que certaines équipes, comme Blagnac ou Suresnes, ont fait le choix d’avoir beaucoup de pluriactifs. Toutes les autres équipes, possèdent beaucoup plus de joueurs de plus de 23 ans, qui ne sont pas des Espoirs. En laissant de côté les clubs à « Gros Budgets » voici, par ordre de classement, les effectifs seniors des autres clubs de la catégorie du TPR. Dax peut compter sur trente seniors, Suresnes sur vingt-huit seniors, Blagnac sur vingt-neuf seniors, Aubenas sur vingt-cinq seniors, Bourgoin sur trente seniors, Cognac sur vingt-quatre seniors, Dijon sur vingt-six seniors…

Un effectif qui devrait retrouver des couleurs 

Heureusement, pour cette dernière ligne droite de huit matchs, avec le match en retard contre Aubenas, le staff tarbais devrait récupérer la quasi-totalité de son effectif à l’exception de Bessonart, Dumestre et Rubio. Pees devrait revenir de blessure et rejoindre Mamao et Combier, qui ont avancé leurs rentrées à Nice, compte tenu de la cascade de forfaits qui ont entraîné la titularisation de douze Espoirs, dont celles d’Anton et de Duplantier, qui faisaient leurs débuts en première. Pour ce match capital contre Cognac le staff devrait pouvoir compter sur les absents de Nice (Erasmus, Aulika, Maximin, Maninoa, Méron, Réal, Manu, Lhusero, Millet, Pees). Le staff aura donc le choix avec Combier, Duny, Mondon, Lamothe, Sajous, Saint-Guilhem, Ricart, Berbizier, Stanaway, Mamao, Vakacegu, Paulet, Oltmann qui étaient à Nice. Sans compter les Espoirs, (Anton, Dulucq, Duffau, Cantan, Agueb, Mansieux, Palisse, Duplantier, Hourclé, Noël), qui étaient du voyage sur la Côte d’Azur.

Jean-Jacques Lasserre