Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Philippe Baubay,nouveau président de Pyrénia

lundi 4 octobre 2021 par Rédaction

1. Renouvellement des élus de Pyrénia

Pyrénia est un syndicat mixte à la carte constitué de 3 collèges : la Région Occitanie. le Département des Hautes-Pyrénées et la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées.

A la suite des élections Régionales et Départementales, les 16 délégués des collèges « région » et « département » ont été renouvelés. Lors du dernier comité syndical du 6 septembre 2021, le Bureau de Pyrénia. a été reconstitué de la façon suivante :

o Président : Philippe BAUBAY

o VP « collège Région » : Jean-Louis CAZAUBON

o VP « collège Département » : Michel PÉLIEU

class="MsoNormal">o VP « collège agglomération » : Gérard TRÉMÈGE

2. L’impact de la pandémie sur les activités de Pyrénia

Cc renouvellement des instances de Pyrénia a eu lieu dans un contexte où l’industrie aéronautique et le transport aérien ont été très durement touchés par la pandémie du Covid 19. Le second semestre 2021 donne des signes de reprise, avec notamment pour notre plateforme le maintien des 3 fréquences quotidiennes en semaine sur Orly avec un avion de 50 sièges, la reprise des trois quarts des lignes aériennes régulières européennes et de façon plus indécise la programmation de vols charter pour Lourdes.

Le nombre d’avions stockés sur la plateforme, en maintien opérationnel par Tarmac Aérosave, témoigne que le transport aérien reste encore très affecté par la crise sanitaire, notamment sur les liaisons long-courriers.

3. Le Campus industriel PYRENIA :

Les zones d’activités Pyrénia et Pyrène-Aéropôle font partie de l’offre premium de 40 parcs d’activités labellisés par la Région – les OZE (Occitanie Zones Économiques). Pyrénia est par ailleurs labélisé « site clés en main » depuis 2020. Cette dernière labellisation vise à accélérer l’implantation de projets industriels sur des sites où les procédures administratives sont réalisées ou en voie d’achèvement.

Sur le campus Pyrénia, les expropriations ont été réalisées à plus de 95% à l’amiable avec le concours de l’Etablissement Public Foncier Occitanie (EPFO) pour 90 hectares restant à acquérir.

Les études environnementales réalisées pour l’enquête publique initiale de 2007 et complétées par une évaluation faune&flore en 2013 doivent faire l’objet d’une évaluation complémentaire qui sera réalisée en 2022 en vue des dépôts des demandes d’autorisation sur la phase 2.

Le diagnostic archéologique a été réalisé sur la phase 1 et sur la phase 2-2. Il sera réalisé sur la phase 2-1 au 1er trimestre 2022, venant ainsi clore la procédure archéologique préalable sur tout le périmètre de la ZAC Pyrénia. La Direction régionale des allaires culturelles (DRAC) a prescrit tardivement des fouilles préventives sur la base des conclusions du diagnostic archéologique de la phase 1-3, ce qui a conduit à retarder le démarrage du chantier d’extension des parkings avions TARMAC entre le site actuel et la voie ferrée.

Les opérations programmées pour les trois années à venir consistent d’une part à finaliser les études d’aménagement des phases 1-2, 2-1 et 2-2 de la ZAC Pyrénia. Les travaux seront engagés consécutivement par tranches à partir de 2022. D’autre part, dans un contexte de forte tension sur les activités de maintien en conditions opérationnelles et de démantèlement des avions, Pyrénia continue d’accompagner le développement de TARMAC : une nouvelle extension des parkings pour une quinzaine d’avions supplémentaires a débuté au mois de septembre 2021, sur la phase 1-3 « EST ». Ces travaux sont prévus pour une durée de 9 mois en relation avec la libération progressive des emprises par les archéologues. Deux nouvelles opérations d’extension sur les phases 1-2 et 1-3 « OUEST » pour 35 postes de stationnement supplémentaires sont en cours d’études. La réalisation de ce programme doublera la capacité de stockage de Tarmac sur le site de Tarbes de 50 à 100 avions.

TARMAC Aérosave estime que la demande mondiale en démantèlement devrait être multipliée par 5 à horizon 2023 contre x 2 avant la crise COVID19. Atteignant ses limites de capacité, TARMAC engage actuellement un projet de transformation de son activité de démantèlement sur son site de TARBES. En ligne avec l’évolution indispensable de l’industrie face aux enjeux environnementaux, cet investissement permettra d’augmenter ses capacités d’accueil, optimiser son rendement et anticiper des normes HSE plus contraignantes ainsi que les évolutions matières des avions (composite, aménagements commerciaux...).

Par ailleurs et afin d’accompagner l’installation de nouveaux porteurs de projets. Pyrénia va réaliser une structure d’accueil constituée d’un hangar de 800M2 connecté à la piste, de trois ateliers de 150M2 et de bureaux. Ce projet de 3,1 M€ fera l’objet d’un accompagnement de l’Etat et de la Région Occitanie dans le cadre du programme Territoires d’Industrie pour 2021.

4. Aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées

L’activité aérienne a été fortement perturbée à partir de mars 2020 par les mesures sanitaires liées à la pandémie du Covid 19. Le trafic aérien totalement interrompu à compter du 19 mars a pu reprendre partiellement pendant la période estivale, pour s’établir finalement à 75.300 passagers en 2020 contre 466.300 en 2019.

En 2021, la liaison aérienne sur Orly a été maintenue avec un programme et une capacité réduite. Les lignes régulières sur Rome, Milan, Londres, Cracovie ont été rétablies progressivement à partir de juillet. Celle sur Dublin à partir de septembre. Après un 1er semestre atone, l’aéroport enregistre une nette reprise sur les lignes régulières. La prévision de trafic de l’année 2021 est d’environ 120.000 passagers (71.144 passagers enregistrés à fin septembre)

Dans un contexte encore incertain, les spécialistes s’accordent sur une reprise progressive du trafic « tourisme » sur les destinations européennes. Le trafic « affaires » fortement lié à la conjoncture économique et au développement de la visioconférence pendant la période de confinement enregistre une baisse de fréquentation plus structurelle et plus durable.

Cette année 2021 a également été marquée par le renouvellement de l’exploitant de l’aéroport. Une convention de délégation de service public a été signée entre Pyrénia et la Société public local aéroportuaire régional (SPLAR) pour une durée de 9 ans. La SPLAR qui exploite également les aéroports de Perpignan-Rivesaltes et Carcassonne depuis le 1er janvier 2020, est une société constituée des propriétaires délégants des trois plateformes (la Région Occitanie, le syndicat mixte de l’aéroport Perpignan-Rivesaltes et Pyrénia). Cette évolution témoigne de la volonté de la Région Occitanie et des collectivités locales à :

- renforcer l’équilibre et l’attractivité de tous les territoires notamment les espaces ruraux en maintenant et en développant leur accessibilité et en proposant aux habitants une offre de destinations variées et des tarifs attractifs.

- conforter les retombées économiques et sociales et les emplois liés à l’activité des plates-formes,

- promouvoir une Région ouverte sur l’Europe et le Monde.

Dans une situation où le territoire a plus que jamais besoin de renforcer son accessibilité et sa connectivité pour accompagner la reprise de ses activités économiques, dont les pèlerinages à Lourdes, le tourisme et l’industrie, le syndicat mixte et la SPLAR s’emploient à réunir les conditions optimums de dessertes aériennes. A ce titre, la procédure de renouvellement de l’exploitation de la liaison aérienne sur Paris-Orly sous obligations de service public, à partir du 1er juin 2022, a été engagée et le programme des lignes régulières européennes sera complété à l’automne 2021.

Les perspectives de reprise du trafic commercial ainsi que le développement des activités aéronautiques (TARMAC. essais AIRBUS et DCAé) nécessitent une mise aux normes et le renforcement des chaussées aéronautiques. Ce programme estimé à 20M€ a été initié en 2020 avec la réfection du parking gros porteurs « Sierra » et une tranche du taxiway « Mike ». Les travaux reprendront au printemps 2022 avec l’achèvement de la réfection des taxiways Mike et Delta et se poursuivront en 2023/2024 par la réfection de la piste et du balisage.

Par ailleurs, Pyrénia et la SPLAR travaillent ensemble sur la trajectoire de réduction des gaz à effet de serre et l’amélioration des performances énergétique de la plateforme. Quatre actions sont d’ores et déjà engagées : Une démarche de réduction volontaire des émissions de CO2 traduite à travers le programme Airport Carbon Accreditation (ACA) porté par l’ACI EUROPE ; une étude d’installation d’ombrières photovoltaïques avec autoconsommation sur le parking longue durée ; un programme de travaux d’économie d’énergie sur l’aérogare principale et enfin le projet d’implantation d’une station hydrogène vert par la société HYPORT à l’entrée de la zone aéroportuaire adressée dans un premier temps aux mobilités et services.