Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Les étudiants du dispositif Prépa Talents MINEFI reçus en préfecture

mardi 21 septembre 2021 par Rédaction


Ce lundi en fin d’après midi, les 11 étudiants du dispositif Prépa Talents MINEFI ont été accueillis dans les salons de la préfecture lors d’une réception en leur honneur, en présence du préfet Rodrigue Furcy, des membres du corps préfectoral, de Jeanine Dubié, députée du département, du directeur de Science Po Toulouse, du directeur départemental des finances publiques et du proviseur du lycée Théophile Gautier.

Pour rappel, une classe ‘’Prépas Talents du service public’’ a ouvert à cette rentrée au lycée Théophile Gautier. En partenariat avec les services de l’Etat dans le département des Hautes-Pyrénées (Préfecture, DDFIP, DSDEN, Lycée Théophile Gautier), l’Institut d’Etudes Politiques toulousain propose à ses préparationnaires d’être accompagnés dans la préparation des concours du ministère de l’Économie, des finances et de la relance (Inspecteur des finances publiques, inspecteur des douanes, inspecteur de la DGCCRF).

Dans son allocution, le préfet s’est dit heureux d’accueillir des jeunes étudiants qui ont de l’ambition pour eux-mêmes et qui espèrent servir l’intérêt général, de les accompagner dans leur souhait de rentrer dans la fonction publique est une fierté et un grand honneur.

Il leur a également annoncé qu’afin de préparer au mieux le concours, ils auraient un accompagnement humain par le biais d’un tuteur qui les suivra au cours de cette année. Pour ce faire les jeunes étudiants ont tiré au sort leur tuteur à la fin de cette cérémonie.

Le directeur de Science Po Toulouse a fait l’historique de cette école qui a été créée au lendemain de la guerre de 40 avec deux autres écoles en France pour permettre une diversification dans le recrutement de la haute fonction publique. Et de préciser que Science Po Toulouse se situe bien dans le monde des grandes écoles. « Cette classe talent donne accès à des concours prestigieux et extrêmement difficiles. Notre volonté, votre réussite à tous, nous allons tout faire pour cela. Nous souhaitons faire de cette classe talent à Tarbes un modèle de réussite qui fera sans doute des petits. Cette classe talent nous tient à cœur et je vous félicite ». Il a remercié la préfecture qui a joué un rôle central dans la réussite de l’ouverture de cette classe ainsi que le lycée Théophile Gautier et la direction des finances publiques.

Jeanine Dubié prendra la parole mais c’est sous forme de conte de fée qu’elle a rappelé comment cette classe est née à Tarbes : «  Il était une fois dans le département des Hautes-Pyrénées, un préfet (Rodrigue Furcy) qui à l’occasion d’une visite ministérielle de la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin dans les discussions, cette idée de prépa talent a germé et comme le préfet en a fait une affaire importante pour le département il a embarqué tous les services de l’Etat pour la réalisation de cette opération ! Je vous la raconte de cette façon car habituellement ce sont les élus qui construisent les dossiers, qui se battent et là ce n’est pas les élus c’est un jeune préfet que je remercie chaleureusement pour avoir permis à Tarbes de bénéficier de cette formation. Il est très important pour la ville de Tarbes de renforcer son coté universitaire mais aussi de donner une chance à des jeunes bien engagés dans l’enseignement supérieur .Et qui sait l’un d’entre eux finira peut-être préfet ».

Pour conclure, le directeur des finances publiques a expliqué que la DGFIP était une administration très présente sur le territoire, qui regroupe 100 000 agents compte tenu de la diversité des métiers, du contrôle fiscal à la gestion des comptes public en passant par le cadastre etc.…. C’est une maison qui a des besoins très importants de recrutements et qui recrute 4000 fonctionnaires par an. Ce besoin va se renforcer avec l’accélération des départs à la retraite. Il a félicité les étudiants et particulièrement ceux qui ont fait le choix de passer par le concours d’inspecteur des finances publiques.

Nicole Lafourcade