Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Stado-TPR

lundi 14 juin 2021 par Rédaction

Une intersaison calme

Le club a vécu sa plus calme intersaison depuis sa rétrogration « financière » en 2015, avec quinze joueurs qui restent pour sept qui partent, sur un effectif de vingt-trois joueurs seniors pro et semi-pro. Sur les huit départs, cinq joueurs ont été libérés par le club, (Reynaud, Vial, Perez, Taputaï, Juniver), deux ont signé en Pro D2, (Zabala, Vigne) alors que Gigauri a trop tardé à signer sa prolongation de contrat. Des départs compensés devant, poste pour poste, avec sept arrivées, dont six de joueurs expérimentés comme Combier (Nice), Duny (Carcassonne), Mondon (Rouen), Maninoa (Montauban), Furno (Biarritz), Sajous (Saint-Jean-de-Luz) et d’un international U20 Maximin (Pau). Plus un pilier droit de bon niveau qui est en attente. Le staff pourra s’appuyer aussi sur treize des quinze Espoirs qui ont joué cette saison en équipe première. Seuls Tolofua, laissé libre, et Sentubery, déjà engagé avec les Espoirs de Toulouse, quittent la Bigorre.

Un cinq de devant renforcé

La saison dernière, la conquête était le point faible du Stado-TPR. Un problème en passe d’être réglé avec le renforcement du cinq de devant, avec des postes triplés comme le souhaitait Fabien Fortassin.

Le talonnage est renforcé avec le retour à la compétition d’Ulrich Prétorius dont l’absence avait lourdement pesé sur le rendement de la touche et de la mêlée. Le départ de Bastien Reynaud, compensé par l’arrivée d’Enzo Mondon, (la doublure de l’ex-tarbais Mathieu Bonnot à Rouen), devrait renforcer ce secteur qui est triplé avec Florian Lamothe.

La seconde ligne, en complète reconstruction, avec les départs d’Adrien Vigne (Grenoble), de Davit Gigauri (Georgie) et de Petelo Taputaï, devrait être plus solide et plus complète, avec les arrivées de Utu Maninoa (Montauban), de Joshua Furno (Biarritz), de Jimi Maximin (Pau) et de Paul Sajous (Saint-Jean-de-Luz). Sans compter les Espoirs Sylvain Hourclé et Léo Saint-Guilhem qui ont fait la maille cette saison.

La première ligne a perdu ses deux Droitiers, Jon Zabala (Béziers), Fabien Vial (Marmande) et son Gaucher Fernando Lopez Perez (Berre l’Etang), remplacés, à droite, par le retour d’Alexandre Duny (Carcassonne) et l’arrivée d’Alexandre Combier (Nice) à Gauche. Sachant qu’un bon droitier est attendu, Stéphane Ducos aura, avec Aulika, ses trois Droitiers et ses trois Gauchers avec Bessonart et Antoine Palisse, qui s’est affirmé malgré sa jeunesse pour ce poste où la maturité compte pour beaucoup.

Statu quo en troisième ligne et derrière

Faute à un budget limité, un des plus petits de Nationale, le choix a été de privilégier le cinq de devant et de conserver tous les joueurs des autres postes. C’est chose faite puisque Albain Méron, Felipe Manu, Aurélien Ricart, Thomas Lhusero, William Pees, Mathieu Berbizier, Maile Mamao, Teddy Stanaway, Joann Paulet, Maxime Oltmann, Morgan Rubio, Romain Dumestre, ont prolongé. Seul Tom Juniver n’a pas été conservé afin de bénéficier d’un contrat pros supplémentaire devant. 

La troisième ligne se renforce aussi avec le retour à la compétition d’Aurélien Ricart et la polyvalence de Paul Sajous et de Utu Maninoa, des joueurs chevronnés qui pourront pallier aux blessures ou aux roulements. Sans oublier les Espoirs Loan Réal, Léo Noël, Florian Mansieux et le polyvalent Saint-Guilhem, qui ont toujours répondu présents lorqu’ils ont joué avec les « pro ». Sans oublier Lucas Parrou qui s’est gravement blessé lors de son premier match.

Demis et trois quarts conservés

La force de Fabien Fortassin, c’est d’avoir su conserver ses « valeurs étrangères » Teddy Stanaway, Maile Mamao et Maxime Oltmann, qui pouvaient prétendre jouer à un niveau supérieur. Avec l’appoint des « Bigourdans », Thomas Lhusero, Mathieu Berbizier, Johann Paulet, Morgan Rubio, Romain Dumestre et du « Béarnais » Williams Pees, le Stado possède une des plus belles lignes d’attaques de Nationale. Sans compter les Espoirs, Thomas Millet, Thibaud Dulucq, Julien Cantan, Jonathan Duffau, Hugo Croquet…, qui ont pris de l’expérience.

Un Groupe Premier d’au moins trente-quatre joueurs à disposition

A ce jour le Groupe Premier, se compose de trente-quatre joueurs, dont dix-sept « pros » (Bessonart, Combier, Aulika, Duny, Prétorius, Mondon, Maninoa, Furno, Méron, Manu, Ricart, Berbizier, Pees, Mamao, Stanaway, Oltmann, Paulet), quatre pluriactifs (Sajous, Lhusero, Dumestre, Rubio), et treize Espoirs (Palisse, Lamothe, Hourclé, Saint-Guilhem, Réal, Noël, Mansieux, Parrou, Millet, Dulucq, Cantan, Duffau, Croquet). Un pilier droit « pro » et d’autres Espoirs, comme Baratgin et Agueb, peuvent encore alimenter l’effectif « Premier ».

Jean-Jacques Lasserre