Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Canton Tarbes 2 : Les candidats de Tarbes Bigorre Ambitions (Communiqué)

dimanche 30 mai 2021 par Rédaction

Après les cantons de Tarbes 1 et Tarbes 3, Myriam MENDEZ et Pierre LAGONELLE continuent d’être présents sur le terrain et présentent leurs candidats sur le Canton Tarbes 2. Il est évident qu’un vent d’optimisme et de fraîcheur émane de l’ensemble des candidats « Tarbes Bigorre Ambitions » sur les 3 cantons tarbais.

 

Pour rappel, le Canton Tarbes 2 regroupent les bureaux de vote suivants : 1-Hôtel de Ville, 2-Hôtel Brauhauban, 3-MDA Arsenal, 4 – Centre Vignemale, 5 – Ecole Michelet, 6 – Ecole Jean Macé, 7 – Maison des Associations, 8 (et 29) – Ecole Voltaire, 9 – Office du Tourisme.

 

Pierre LAGONELLE rappelle les bons résultats des élections municipales avec l’arrivée de nos listes en deuxième position. Il est indéniable qu’il s’est passé quelque chose lors de cette élection, de nombreux Tarbais ont exprimé la nécessité d’un renouvellement au niveau local.

 

Selim DAGDAG indique qu’il faut continuer le travail de fond mené jusqu’à présent afin de convaincre toujours plus de Tarbaises et de Tarbais. Avec humilité, Selim DAGDAG souhaite remercier l’ensemble des électeurs qui leur ont fait confiance et qui lui ont permis de siéger au conseil municipal et souhaitent leur dire que « nous défendons l’ensemble des sujets portés pendant la campagne lors des commissions ou du conseil municipal qui peut parfois être musclé, mais l’essentiel est de défendre nos projets et nos idées pour faire infléchir la majorité (fiscalité, le monde associatif, les personnes fragiles, le centre-ville, l’hôpital…) ».

 

Myriam MENDEZ d’abonder dans ce sens et de rappeler l’importance d’avoir des élus à la ville, à l’agglomération et au conseil départemental afin de réellement peser dans les décisions qui touchent l’ensemble des Tarbaises et des Tarbais. Myriam MENDEZ précise que ce quatuor est orienté « social et emploi » avec des profils très complémentaires comme vous allez le voir ci-dessous.

 

Les candidats

 

Selim DAGDAG, 42 ans, père de 2 enfants (7 et 9 ans), a réalisé l’ensemble de ses études supérieures à Tarbes, major de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tarbes, il a continué sur une thèse scientifique et a obtenu le diplôme de docteur en science et génie des matériaux en partenariat avec la société Boostec (spécialisée dans les céramiques techniques) située à Bazet. Il a intégré Alstom en tant que chef de projet et s’occupe actuellement de la protection des Innovations par Brevets pour l’ensemble du groupe Alstom. Un sujet qui lui tient particulièrement à cœur concerne l’Hôpital unique avec la fermeture des Hôpitaux publics de proximité. Il souhaite que chaque candidat s’exprime sur ce dossier. Tarbes Bigorre Ambitions est clairement « CONTRE » le projet d’hôpital unique à Lanne.

 

Déborah FOURNIER, 39 ans, mère de 2 enfants (9 et 15 ans), anciennement commerçante et cheffe d’entreprise a souhaité réorienter sa carrière dans le social avec une volonté de servir nos concitoyens. Elle est devenue monitrice d’auto-école dans une association solidaire et d’entraide sociale. Avec la crise du COVID, elle a mis cette activité entre parenthèse et a souhaité continuer à s’investir pour la collectivité dans la lutte contre le COVID. Elle est devenue médiatrice lutte anti-covid et participe à la détection des cas COVID dans les collèges et les lycées du département. Déborah s’est investie dans cette campagne avec passion et souhaite que les thèmes tels que la solitude et l’exclusion soient de manière sérieuse.

 

Les deux suppléants

 

Olivier DUCASTAING, 54 ans, directeur départemental d’une agence d’emploi, fan du rugby et qui souhaite s’investir dans cette élection car la pauvreté et la précarité dans notre département sont parmi les plus élevées de France. Il devient urgent de créer des passerelles entre les différents acteurs pour faciliter l’insertion professionnelle de nos concitoyens dans la souffrance.

 

Doriane DRANE, 37 ans, mère de deux enfants (6 et 9 ans), travaille dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Elle s’est lancée dans cette campagne car l’aide à la petite enfance est un sujet primordial. Une meilleure prise en charge permettra d’améliorer l’égalité des chances pour chaque enfant.