Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Inauguration du Centre de prélèvements, de consultations et de prévention COVID

jeudi 10 décembre 2020 par Rédaction

Le drive test disparaît pour laisser place à une structure plus complète : tests, consultations, prévention, formation, dépistages massifs... L’offre de service sera beaucoup plus importante grâce à la mobilisation de la CPTS, de nombreux soignants et l’aide de la ville de Tarbes et d’autres institutions. Depuis le lundi 7 décembre, vous pouvez vous y rendre pour les différents tests : Antigénique : résultats en 15 mn. PCR : résultats en 24 h. Du lundi au vendredi de 13h à 16h .

Ce jeudi, en fin de matinée, en présence de Gérard Trémège, maire de Tarbes, de médecins, de la représentante de l’ARS Marie-Line Pujazon a été inauguré le nouveau Centre de prélèvements, de consultations et de prévention COVID 19.

Avant la visite inaugurale, en présence de Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, la responsable du centre a expliqué le fonctionnement : « Le centre fonctionne soit sur prescription médicale, soit sur le volontariat. Le patient doit se présenter sur le poste d’accueil qui informe et oriente. Tous les tests sont possibles, test antigénique résultats rapides, ou l’ancien test sur prescription médicale.

Si le patient est symptomatique de moins de 4 jours, le test rapide sera effectué, si plus de 4 jours le test RTTCA est proposé.

Tous les soignants de ville sont organisés ; pharmaciens, médecins, infirmiers, biologistes. Les kinés viendront en renfort dès janvier.

A l’issue de l’attente des résultats, les patients ont possibilité de voir un médecin en consultation. La nouveauté c’est qu’ils peuvent aussi voir une infirmière et un acteur social pour une consultation préventive d’isolement personnalisée afin d’identifier les besoins spécifiques du patient et selon son hygiène de vie, sa situation financière, la façon dont il vit etc... De nombreux leviers ont été activés par l’ARS et des structures spécifiques pour les accompagner, mise en place d’auxiliaires de vie, livraison de repas, s’il y a des animaux domestiques qui doivent être nourris ou sortis etc…

 Gainer l’isolement permet d’identifier beaucoup plus vite les patients pour qu’il y ait moins de cas contact.

Nous voulons mettre en place des actions comme des conseils, rassurer car c’est aussi limiter les hospitalisations, un patient qui apprend qu’il a le Covid peut générer des angoisses, des troubles respiratoires. Nous voulons dépister le plus tôt possible pour éviter les contaminations. 

Dans le moindre doute, si un patient veut être rassuré, il sera accueilli avec le sourire »

Pour la responsable de l’ARS, l’accent est mis sur l’isolement qui se base sur le coté pédagogique et la prévention avec un meilleur partenariat. Il faut rappeler aux patients les gestes et les mesures barrière et ce qu’il faut mettre en place dans la vie de tous les jours, même au-delà du Covid. « Ce centre est en avance par rapport à ce qui est mis en place dans d’autres départements. Il y a l’hospitalisation à domicile qui est extrêmement compétente dans ce département ».

Gérard Trémège enchaine : « Nous sommes naturellement partenaires dans cette opération exemplaire. La 1ère vague nous a épargné et on comprend difficilement le fait qu’aujourd’hui nous sommes très touchés par cette 2ème vague. Nous espérons que grâce aux efforts conjugués des personnels réunis on apportera les bonnes réponses.

Il faut que la population fasse très attention, il y a eu un laisser aller qui a résulté que la 1er vague ne nous pas touchés, je pense que ce comportement peut être une réponse à nos interrogations d’aujourd’hui.

Il faut faire attention, respecter les règles de distanciation, port du masque etc.… Le Covid n’est pas une chose qui passe à coté de nous, nous sommes tous concernés. Quand on perd des personnes que l’on aime consécutivement à ce virus, on prend conscience de l’ampleur du risque, beaucoup de gens n’ont pas compris que ce virus est mortel ».Le maire a salué le dynamisme et la créativité de toutes les équipes qui ont su convaincre avec des propositions adaptées et en avance.

La responsable du centre conclut : « la ville de Tarbes a mis à disposition comme au mois de mars dernier le parc des expositions. Nous on se consacre sur la prise en charge des patients, tout le reste est géré par la ville.

Le centre, on l’a voulu comme un moyen d’expression territoriale, nous avons une vision large et nous voulons tout comme les élus montrer les forces du territoire. Il n’y a pas que des forces sanitaires, il y a des forces économiques, des forces culturelles, donc nous avons créé des collaborations inédites, pensé aux artistes, au monde de l’événementiel qui ont beaucoup souffert. Du coup les gens peuvent venir et se rendre compte que nous sommes tous ensemble pour lutter. Il n’y a pas que le Covid sur la ville de Tarbes ».

Nicole Lafourcade.