Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Rassemblement des élus locaux et départementaux pour la sauvegarde des services public de proximité et pour exiger le maintien des Trésoreries de Saint-Laurent de Neste et de Lourdes-Barousse

lundi 7 décembre 2020 par Rédaction

Samedi après-midi 5 décembre 2020, le rassemblement pour la sauvegarde et le maintien des trésoreries de Loures Barousse et de Saint Laurent de Neste dans toutes leurs compétences a été marquée par une forte présence des élus locaux.

Ce sont plus de vingt maires accompagnés d’adjoints qui s’étaient donné rendez-vous à 15 h 00 devant la trésorerie de Loures Barousse.

Plusieurs prises de paroles se sont enchaînées.

Le premier adjoint de la Mairie de Loures-Barousse a ouvert l’initiative en donnant lecture d’un message du Maire qui n’avait pu se déplacer pour des raisons familiales.

Puis, se sont succédé : l’intersyndicale Finances Publiques représentée par José Navarro, Yoan Rumeau, président de la Communauté de Communes de Neste- Barousse, Pascale Péraldi, conseillère régionale et départementale qui a d’ailleurs fait part du soutien de la Présidente de Région Carole Delga, Laurent Lages, conseiller départemental.

Les intervenant.e.s ont rappelé leur refus du plan dit Nouveau Réseau de Proximité que la Direction Générale des Finances Publiques veut imposer et qui aboutira à la fermeture de toutes les trésoreries du département au 1er janvier et à la mise en place de Services des Impôts des Particuliers et des Entreprises départementaux domiciliés à Tarbes au détriment de ceux existant à Lourdes et Lannemezan.

Ils ont également indiqué que leurs expressions et leur combat n’avait rien de passéiste ou de rétrograde, en effet « maintenir l’humain au sein des structures publiques ce n’est pas rejeter la modernité et le numérique, mais un service public digne de ce nom ne peut se résumer à cela ».

M. Rumeau, président de la CCNB, a notamment souligné que « les restructurations planifiées par la DGFIP avait essentiellement pour raison une volonté de réduire la dépense publique et notamment la dépense consacrée aux agents publics », une vérité qui ne s’est pas démentie depuis 12 ans à la DGFIP qui a supprimé 20 000 emplois depuis 2008 et devrait en supprimer 9000 entre 2018 et 2022 selon un commentaire syndical.

Pour le département des Hautes Pyrénées, ce sont 200 emplois qui ont été supprimés depuis 2002 et 4 nouvelles suppressions sont programmées en 2021.

Les élus ont également insisté sur l’absence de véritable débat sur le sujet , la demande réitérée depuis trois ans (2018 étant l’année de lancement du plan de restructuration prénommé à l’époque Plan Darmanin) d’un large débat au niveau du département, sous l’autorité du préfet et du Président du Conseil Départemental (qui sont les responsables du schéma départemental d’accès aux services publics) , n’a pas été entendu à ce jour et ce, en dépit de dizaines de délibérations (près de 200 délibérations communales prises en 2019 pour signifier le rejet des fermetures de trésoreries ).

En 2020, malgré la gravité de la crise sanitaire qui a rendu très difficile les initiatives de mobilisation et de rassemblement, et alors que la Direction Générale des Finances Publiques décidait de ne pas tenir compte de cette situation en ne suspendant aucune des opérations de restructuration qu’elle comptait engager en 2020, les communes qui composent la communauté de Communes de Loures Barousse n’ont en aucun cas baissé les bras et ce sont 43 délibérations tout comme un courrier de la CCOM au Ministre qui sont venus rappeler l’exigence du maintien des trésoreries de Loures-Barousse et de Saint Laurent de Neste dans toutes leurs compétences, et notamment l’accueil fiscal de proximité et le recouvrement de l’impôt.

De même, lors du rassemblement du 5 décembre, la politique de transfert des opérations de recouvrement de l’impôt ou des créances de collectivités locales pour les paiements en numéraire de moins de 300 € aux bureaux de tabac agréés par le Ministère a également été fortement critiqué.

A ces initiatives en Neste-Barousse est venue s’ajouter l’expression quasi unanime (1 seul vote contre d’un conseiller départemental LREM) du conseil départemental des Hautes Pyrénées lors de sa séance plénière du 4 décembre 2020 qui tout en rappelant ses expressions passées (en 2018 et 2019 ), se prononçait à nouveau en 2020 pour le maintien des trésoreries de proximité dans toutes leurs compétences.

Autant d’initiatives soutenues, comme l’a rappelé Pascale Péraldi, par Carole Delga, la Présidente de Région Occitanie

« La Direction départementale des finances publiques et la direction générale ayant décidé de faire la sourde oreille à ces différentes expressions, il est désormais clair que la balle est dans le camp gouvernemental, au niveau du Ministre des Comptes Publics, Olivier Dussopt, et du Premier Ministre, Jean Castex », a conclu José Navarro.

Il serait incompréhensible que ces expressions ne soient pas entendues au niveau du gouvernement.

L’intersyndicale Finances Publiques a par ailleurs fait savoir qu’elle serait reçue vendredi 12 décembre par M. le Préfet et qu’elle s’adresserait au Président de la République qui se dit particulièrement attaché à notre territoire. « Le combat pour le service public de proximité en milieu rural continue ».

Prises de parole

Prise de parole du 1er adjoint au Maire de Loures Barousse.

Courriers aux Ministres de Mme Maryse Carrère et de la CC Neste Barousse.

Motion votée par le Conseil départemental le 4 décembre 2020.


titre documents joints

7 décembre 2020
info document : Word
48.5 ko