Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

USD CGT 65 : Travailleurs de la santé et la population doivent ‘’participer à toutes les initiatives d’actions afin d’imposer d’autres choix’’

mardi 20 octobre 2020 par Rédaction


Suite à la journée d’action nationale du 15 octobre dernier, les syndicats USD CGT 65 ont été reçus par la délégation départementale de l’ARS.

Ce lundi, suite à leur rencontre avec l’ARS, Wilfried Zapparoli, secrétaire général USD santé /et action sociale CGT 65 et Laurence Charroy, secrétaire syndicale CGT polyclinique de l’Ormeau ont communiqué leurs revendications et les réponses obtenues.

Une première réponse a été apportée par le biais du Ségur de la Santé :
NON, vous ne méritez plus une augmentation générale de 300 euros
NON, vous ne méritez pas tous une augmentation de 183 euros

«  Dans la même logique que pour les primes Covid ou bien la prime grand âge, au lieu de décider d’une augmentation générale des salaires, le gouvernement a choisi la solution de diviser les salariés, ce qui est le cas des aides-soignants qui en fonction du service et de l’établissement où ils travaillent, pourront avoir ou non une augmentation ou une prime ».

Nous revendiquons une augmentation générale des salaires pour tous, tant dans le privé que dans le public. Raisons pour laquelle nous n’avons pas signé le protocole d’accord du Ségur. »

Le gouvernement a présenté, le 29 septembre dernier, le PLFSS 2021 (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale). S’il entérine dans son budget les mesures prises dans le cadre du Ségur de la santé et l’allongement du congé paternité, il va demander une économie de 4 milliards d’euros à l’Hôpital. La logique est donc bien toujours à la maîtrise des dépenses. Celle qui a conduit les services du ministère à confirmer la fermeture de 3 400 lits en 2019 et ces dernières semaines.

« Nous exigeons des embauches massives de personnels qualifiés , l’ouverture massive de lits pour désengorger les urgences, dans les services de soins et les structures du médico-social et du social partout où cela est nécessaire , la reconnaissance sans condition en maladie professionnelle de tous les personnels de santé et d’action sociale atteints par la Covid-19 , l’arrêt de la déréglementation possible sur le temps de travail prévu par le protocole d’accord du Ségur de la santé et la baisse du temps de travail pour nos métiers pénibles , l’abrogation du décret sur les licenciements dans la fonction publique hospitalière , des augmentations de salaire dans le privé et le public pour tous et un projet de loi de financement de la sécurité sociale qui réponde aux besoins des professionnels et de la population ».

En conclusion, les syndicats CGT de la santé et de l’action 65 appellent l’ensemble des travailleurs du privé et du public ainsi que la population à participer à toutes les initiatives d’actions afin d’imposer d’autres choix.

Nicole Lafourcade