Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes Industry, les salariés toujours dans l’impasse

lundi 31 août 2020 par Rédaction

“Les représentants des salariés de Tarbes Industry ont été reçus au ministère de l’économie et de la relance par M. Marc Glita, délégué interministériel aux restructurations d’entreprises, le 27 août dernier et, contrairement à ce qui nous avait été assuré par le préfet des Hautes Pyrénées devenu chef de cabinet du président de la République, M. Pierre-Etienne Girardot conseiller innovation, industrie et transports du numérique de Mme Agnès Pannier Runacher n’était pas présent. Mme Sybille Samoyault, secrétaire générale de la préfecture des Hautes Pyrénées ainsi que M. Robert Castagnac commissaire aux restructurations et prévention DIRECCTE Occitanie, assistaient également à la réunion par audioconférence”, a déclaré José Navarro, de l’UD CGT 65, ce lundi en fin de matinée, lors d’un point-presse, tenu avec les représentants du personnel de l’entreprise à la sortie de leur réception par la sénatrice Maryse Carrère.

José Navarro a expliqué, lors de la venue à Lourdes de Bruno Lemaire, qu’une rencontre avait été sollicitée mais qu’elle n’avait pas pu se tenir.

« Nous avons rencontré Monsieur Glita et de manière claire nous lui avons dit que cette entreprise avait un problème au niveau de sa direction, de Monsieur Supplisson, un problème de projet industriel et d’avenir.

L’Etat a fait le nécessaire pour assurer 3 années de chiffre d’affaires, par contre le repreneur, celui qui est sensé aujourd’hui être le dirigeant de l’entreprise et qui n’a mis que 2500 € assure aucun avenir. Cette entreprise ne produit plus, depuis 8 mois et demi la seule production qui est sortie c’est 55 obus. 1000 pièces sont parties à la poubelle parce que les 600 000€ d’investissement qui devaient intervenir ne sont pas là. Il n’y a pas de projet industriel, le projet financier n’est pas bouclé. Lors du plan de session, on nous avait annoncé que Monsieur Sanson, le partenaire de M.Supplisson devait mettre un million d’euros, eh bien il ne les met plus ! On nous dit que l’on va faire une opération hypothécaire sur le foncier, mais comment Supplisson peut-il chercher un financement hypothécaire de 2 millions d’euros alors que le bien appartient toujours à Vallourec ? Les pouvoirs publics ont soutenu ce dossier, localement le député Sempastous s’est impliqué, il a fait en sorte que ce dossier avance et il reconnaît que ce dirigeant n’est pas à la hauteur. L’Etat doit tirer des conclusions, prendre ses responsabilités et faire en sorte de maintenir ce site », a déclaré le représentant de la CGT 65

Benjamin Duez (CGT Tarbes Industry) poursuit : « Le message que l’on veut porter à Monsieur Supplisson c’est ‘’on veut que tu t-en ailles’’ ! Nous avons bien compris sa stratégie. Les pouvoirs publics ont joué le jeu par contre le personnage Supplisson ne va pas ! Nous avons demandé qu’un audit Codefi soit engagé d’urgence. La production est au point mort, les qualifications toujours pas acquises.

La perte de confiance des salariés dans le projet est une réalité. Il existe des problèmes graves dans l’entreprise au niveau de la direction et de sa stratégie ».

Une rencontre avec le préfet doit avoir lieu le 3 septembre et une table ronde est programmée pour le 15 septembre.

Nicole Lafourcade

Communiqué de la CGT et des salariés de Tarbes Industry

Courrier à Mme la ministre des Armées


titre documents joints

31 août 2020
info document : PDF
470.8 ko

31 août 2020
info document : PDF
478.5 ko