Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Poule Nationale : Les Espoirs risquent de changer la donne…

dimanche 7 juin 2020 par Rédaction

A la demande des clubs, la FFR avait accepté de coupler les matchs des Espoirs en lever de rideau de l’équipe 1. Seulement la création d’une Poule Nationale chamboule tout. D’abord, les Espoirs de Massy, Albi, Bourg-en-Bresse et Narbonne jouaient contre les Espoirs des clubs de LNR. La Fédération vient de décider que tous les Espoirs joueront en lever de rideau de leur équipe 1 en Poule Nationale.

Les budgets et les effectifs vont flamber

Cette décision rétrograde de fait les Espoirs Fédéraux qui avaient gagné, sur le terrain, le droit de jouer au plus haut niveau. Mais si au plan régional, cette décision était avantageuse économiquement, elle sera plus coûteuse au niveau national avec un doublement des frais d’hébergement et de transport. Les clubs qui intègreront cette Poule Nationale verront leurs budgets prévisionnels flamber. En plus les clubs nationaux devront avoir un solide réservoir d’Espoirs pour répondre à de longs et pénibles déplacements. Les Espoirs, souvent des étudiants ou des jeunes en formation, devront s’absenter au moins 48 h pour aller jouer à l’autre bout de la France (Massy, Suresnes, Nice, Dijon, Bourgoin, Aubenas, Chambéry…). Combien de clubs, en cette période de crise économique, pourront répondre aux dernières exigences de la FFR. D’autant, que l’équipe Espoir ne devra pas déclarer plusieurs fois forfait sous peine d’une rétrogradation de son équipe fanion.

Six autres clubs conviés

Après avoir fait une Fédérale 1 de 60 clubs, répartis en cinq Poules Régionales de 12, la FFR avait songé à créer une Poule Nationale avec les trois premiers des quatre Poules de cette saison gelée pour cause de coronavirus. Après avoir acquis ce vendredi l’accord de l’ensemble des clubs de Fédérale 1 pour la création d’une Poule Nationale, la FFR a choisi de proposer à 18 clubs d’y participer, au lieu des 12 prévus à l’origine. Et ce afin d’ouvrir une porte à Bourgoin 16ème et à Chambéry 15ème. Dans un premier temps : Massy, Dijon, Suresnes (Poule 1), Bourg-en-Bresse, Narbonne, Nice (Poule 2), Albi, Blagnac, Tarbes (Poule 2), Cognac, Dax, Saint-Jean-de-Luz (Poule 4), étaient sélectionnables sportivement. D’entrée, les Luziens ont refusé leur participation ouvrant la porte au meilleur quatrième Aubenas. Mais Bourgoin (5ème Poule 2) et Chambéry (4ème Poule 1), ont fait le forcing alors qu’ils n’étaient pas éligibles sportivement. Nantes (4ème Poule 4) ayant été rétrogradé financièrement en Fédérale 3, une autre place s’est libérée. Pour garder un semblant de démocratie, par rapport à Chambéry et à Bourgoin, la FFR a choisi d’ouvrir les portes à Trélissac (5ème Poule 4), à Vienne (5ème Poule 1) et pour faire bonne mesure, à Mauléon (4ème Poule 3). Enfin la FFR a de nouveau convié Saint-Jean-de-Luz (3ème Poule 4) pour faire le 18ème

Les 18 clubs pressentis

Les 18 clubs pressentis sont, par ordre de classement national : Albi, Massy, Bourg-en-Bresse, Cognac, Blagnac, Narbonne, Dijon, Dax, Nice, Tarbes, Saint-Jean-de-Luz, Suresnes, Aubenas, Chambéry, Mauléon, Bourgoin, Vienne et Trélissac. Et pourquoi pas Saint-Sulpice (5ème Poule 3) ? Sans faire injure aux Basques de Mauléon, on se demande, avec leur budget de 380 000 €, en quoi ils sont concernés par ce projet qui est dédié aux clubs qui aspirent à monter à court terme en Pro D2 et qui disposent des infrastructures nécessaires. Idem pour Vienne et Trélissac. Pourquoi, Saint-Jean-de-Luz, qui a déjà refusé, reviendrait-il sur sa décision de rester en Fédérale 1 ? Parmi les autres clubs éligibles, sportivement et structurellement, combien seront en mesure de monter un gros effectif d’Espoirs, en parallèle d’une grosse équipe « pro » et d’assurer un doublement des frais de déplacements ? S’il n’y avait pas au moins dix participants, la Poule Nationale serait probablement abandonnée et ce serait un retour aux cinq Poules géographiques, comme avant le bras de fer avec la LNR, pour faire monter Albi et Massy en Pro D2… Les clubs pressentis ont 72 h, à partir de vendredi dernier, pour se prononcer définitivement. Mardi soir les dés seront jetés !

Jean-Jacques Lasserre