Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Point presse téléphonique avec François Xavier Brunet président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tarbes et des Hautes-Pyrénées

jeudi 2 avril 2020 par Rédaction


En début d’après-midi, François-Xavier Brunet, président de la CCI de Tarbes et des Hautes-Pyrénées, a fait le point sur les actions engagées par l’organisme consulaire et les services mis en place au bénéfice de ses ressortissants. Entouré de Luc Jalama, directeur général des services et de Clémence Moulédous, chargée des projets digitaux, il a rappelé que le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire a confié aux Chambres de commerce et d’industrie et aux Chambres de Métiers et de l’Artisanat une mission de contact en première ligne avec les entreprises du commerce, de l’industrie et des services de toutes tailles pour accueillir, informer, orienter et accompagner les entreprises et les entrepreneurs de notre département dans les circonstances extrêmement difficiles induites par cette pandémie et par la difficulté de confinement général qui en découle.

Nous sommes sur la brèche avec toutes les équipes de la Chambre de Commerce et d’Industrie depuis le début du mois de mars, bien avant le début du confinement, a-t-il noté d’emblée. Nous avons commencé à travailler sur la question de Lourdes dès que les premières annulations de pèlerinage sont apparues. Nous avons pris contact avec la Banque de France, la fédération des banques françaises, les services de l’État, avec l’ensemble des socio-professionnels de Lourdes et puis, dès le lundi 16 mars, lors du début du confinement, nous avons mis en place avec la préfecture, la Direccte, la Banque de France, la direction des finances publiques, avec l’Urssaf une cellule de crise, d’accueil des entreprises. Depuis le 17 mars, cette cellule est totalement dématérialisée puisque nos collaborateurs sont en télétravail avec tous ces services.” La suite de l’intervention de François-Xavier Brunet, sur le fichier audio ci-dessous :

Lourdes : plus de 1,2 million de nuitées déjà annulées !

FXB : A ce jour, sur plus de 2,2 millions de nuitées, c’est plus de 1,2 millions de nuitées, soit 75%, qui sont pour l’instant annulées. Sont principalement concernées les clientèles de l’Italie, des pays anglophones. Les reports et les programmes d’accompagnement doivent s’étendre sur plusieurs mois pour faire la jonction avec certainement le début de la saison 2021. Il s’avère difficile d’obtenir un décalage des pèlerinages.

60 à 70 appels par jour réceptionnés

FXB : « Le personnel de la CCI reçoit en moyenne 60 à 70 appels par jour. Depuis quelques jours, nous observons un sentiment de détresse de la part des petites entreprises et des auto-entrepreneurs, avec des questions sur le chômage partiel qui s’accroit. Ils sont dans une détresse matérielle, ils ont vraiment besoin d’une assistance complète. Au niveau régional, on a chiffré un besoin de trésorerie consolidé entre 300 et 500 millions d’euros par semaine. A ce jour, dans le département, on compte1300 demandes de chômage partiel, cela concerne 10 000 salariés haut-pyrénéens. Des questions reviennent souvent sur les conditions d’accompagnement des banques en matière de trésorerie, notamment sur les prêts garantis par l’Etat. Concernant le chômage partiel, la Direccte a fait savoir qu’aucune demande de chômage partiel n’a été refusée par ses services depuis le début de la crise. Néanmoins la question qui se pose, ce sont les délais de paiement de l’indemnité aux employeurs.

Près de 75% des entreprises de la métallurgie en arrêt total

François-Xavier Brunet a signalé que près de 75% des entreprises relevant de la métallurgie sont en arrêt total, soit par des problèmes de personnel, soit par manque de livraisons par les fournisseurs, soit par le retrait des donneurs d’ordre.

Découragement ou détresse ? La réponse de François-Xavier Brunet