Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Syndicat CGT mairie de Tarbes : une charte adressée à tous les candidats des municipales

mardi 10 mars 2020 par Rédaction


Gilles Haurie a tenu une conférence de presse pour annoncer que le syndicat CGT de la mairie de Tarbes a adressé aux candidats qui se présentent aux élections municipales une charte reprenant la vision des agents du service public et l’ensemble de leurs revendications afin de garantir un service public de qualité.

«  Il y a service public et le service qui peut être rendu au public comme l’eau avec Véolia et cela ne relève pas d’un service public puisque l’entreprise privilégie ses intérêts personnels, donc on n’est plus dans ce que l’on peut appeler l’intérêt général  », a expliqué Gilles Hourie.

Et de poursuivre : « Aujourd’hui nous sommes dans une démocratie représentative à bout de souffle. Ça devient insupportable avec toutes les lois successives qui sont tombées ces dernières années, en commençant par la réforme territoriale, la loi NOTRe, la loi sur la transformation de la fonction publique qui clôture la fin du service public, les élus disent que ce n’est pas de leurs compétences et qu’ils ne peuvent rien faire, c’est préoccupant que des élus de terrain ne disent rien. Le statut de fonctionnaire territorial est un élément indispensable si on veut continuer à servir l’intérêt général  ».

Le représentant du syndicat CGT mairie de Tarbes a abordé le contenu de la charte : «  Dans cette charte il est question de précarité qui est insupportable pour tout le monde et quel que soit le service. Les services les plus impactés sont ceux où il y a éventuellement des personnels féminins, dans les écoles.

La question de l’ingérence des élus dans la gestion de services, nous voulons que cette ingérence cesse. Les conditions de travail qui se détériorent avec des gens en grande souffrance notamment la perte de sens, certains ne savent plus ce qu’ils servent et parfois ils ont le sentiment de ne plus servir l’intérêt général. Il y a le manque de reconnaissance. Tout cela doit cesser !  »

«  Il y a de nombreux services qui n’ont plus de chefs de service, comme le service éducation qui compte quand même 300 personnes et qui n’a plus de chef de service depuis des mois ; ceci voulu par l’administration et la municipalité, ils nous expliquent qu’ils ne peuvent pas recruter avant les élections, ce qui est faux. Le service musée qui n’a plus de conservateur, le service culture plus de chef de service etc.… Il y a un mal-être plaignant dans les services qui est de plus en plus important chez les agents. Il y a un manque de moyens criant, les agents sont démotivés, il faut que cela cesse et quelle que soit l’équipe qui sera à la tête de la mairie , que l’on nous donne les moyens de fonctionner et que l’on arrête d’avoir des ingérences d’élus politiques,  » a déclaré Fanny Gaillanou.

Gilles Haurie a conclu en indiquant les listes candidatent qui ont répondu : « Lutte Ouvrière, L’Avenir en commun-e, Tarbes citoyenne écologique et solidaire et Tarbes le renouveau ».

Nicole Lafourcade