Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Tarbes, une ville propre

samedi 13 octobre 2018 par Rédaction

Dans le cadre des diverses actions menées par les services propreté et du cadre de vie de la ville de Tarbes, Gérard Trémège était entouré de Myriam Mendès, adjointe en charge de la propreté et du Cadre de vie, Jean-Claude Piron, adjoint en charge de l’environnement, Bernard Escorbiac, directeur adjoint des services et Anaïs Morère, responsable du service espaces verts et propreté pour dresser le bilan de toutes les actions entreprises sur la ville de Tarbes par les services sur la propreté dans la ville, l’entretien des parcs et espaces verts et l’animal dans la ville.

 

« C’est un travail considérable qui est fait dans tous ces domaines et je remercie toutes les personnes des services qui œuvrent au quotidien et qui font un travail énorme », a commenté le maire de Tarbes.

 

Avant de dresser le bilan, Myriam Mendès a précisé : « le service paysage espaces publics est composé de trois thématiques : la propreté dans la ville, l’entretien des espaces verts et parcs et l’animal dans la ville ».

 

La propreté dans la ville :

 

-Le ramassage des déchets : plus de trois tonnes de déchets sont ramassés au quotidien (ce qui se trouve dans les corbeilles en ville et les encombrants), la bonne nouvelle c’est d’être passé de 2144 tonnes en 2014 à 831 tonnes en 2017. Depuis 2014, cela représente 11 000 tonnes.

 

-Les tags : 43229m2 de surface ont été dé-tagués par la brigade anti-tags ce qui correspond à 6 terrains de football. Gérard Trémège fait remarquer que grâce à cette brigade on ne voit plus ou peu de tags dans la ville de Tarbes, ce qui n’est pas le cas dans toutes les villes.

 

-Suite à la campagne Tarbes ville propre engagée depuis 2016, le service a donné 1549 avertissements et dressé 604 amendes de 68€ chacune pour les mégots de cigarettes jetés sur la voie publique, les mégots sont la principale cause d’interpellation suivies de près par les déjections canines. Le maire rappelle qu’il y a les avertissements et qu’il est donné des petits cendriers portatifs, que davantage de poubelles et de cendriers vont être installés sur la ville dans les semaines à venir.

 

L’entretien des parcs et jardins :

 

-Depuis 2016, une campagne est menée sur le zéro phyto, avant même que la loi oblige de ne plus utiliser les produits.

 

-249 pieds d’arbres ont été fleuris ,3338m2 de massifs ont été créés, 8431m2  de surface verte (enherbement) créés sur la ville, 2400m2  de surfaces enherbée et fleuries créées sur le cimetière Nord. On ne désherbe plus. Gérard Trémège prend comme exemple les allées Leclerc.

 

-Les arbres : 411 arbres ont été plantés sur l’espace public depuis 2014. Quand un arbre est abattu on en replante un voire 2.

 

-Le cimetière nord : 2400m2  de zone test ont été mis en enherbement ou en fleurissement cette année, l’essai est plutôt concluant et significatif.

 

-Les plantes mellifères : ce sont des plantes polinisatrices qui servent aux abeilles, donc à produire le miel. Après avoir participé au concours du label « Api-Cité » Tarbes a obtenu le label 3 abeilles, depuis fin 2016, la ville de Tarbes a développé la plantation de ces plantes dans ses massifs fleuris, 24170 plantes mellifères sont intégrées chaque année dans les massifs.

 

-Les jardins familiaux : 139 parcelles, ce qui fait que 139 familles cultivent leurs légumes, leurs fleurs. Suite à une forte demande, 28 parcelles supplémentaires ont été créées dont une collective.

 

-Les aires de jeux : 33 aires sur la ville, 11 collectives et 22 dans les écoles. Depuis 2014, 7 jeux pour enfants ont été remplacés, à ce jour les 33 aires de jeux ont été entièrement rénovées pour un coût de 353 467€. Une aire de jeux 100% végétale a été créée au jardin Massey avec le concours des élèves du lycée Adriana.

 

-Les composteurs de quartier : depuis 5 ans, 12 composteurs ont été mis en place. 72 tonnes de déchets ménagers organiques ont été recyclées en compost.

 

L’animal dans la ville :

-les chiens : 33 canisites, 61 distributeurs de poches, un budget de 125 000€ en 5 ans. Le nombre de déjections ramassées est énorme 181 187, entre 2014 et 2017 et plus de 330 000 poches distribuées ; les canisites sont nettoyés tous les deux jours.

 

-Les chats errants : depuis 2015, la municipalité a subventionné une association qui stérilise les chats errants, 82 chats ont été stérilisés en 3 ans.

 

-Les pigeons : un quatrième pigeonnier a été installé aux allées Leclerc en début d’année et grâce aux pigeonniers 1814 œufs n’ont pas pu éclore, tous les mois une société passe et secoue les œufs ce qui les empêche d’arriver à terme. Il est constaté une baisse de nuisance.

 

-les chenilles processionnaires : depuis 2016, une campagne d’échenillage hivernale est mise en place dans la ville, en 2016, 6 000 nids ont été enlevés sur les espaces publics. 80 éco pièges ont été installés autour des arbres, 40 pièges à phéromones, 50 nichoirs à mésanges (les mésanges consomment une cinquantaine de petites chenilles par jour), et 6 gites à chauve-souris (la chauve-souris mange les papillons), le budget représente 25 697€.

 

Les actions complémentaires : les balades zéro phyto, les opérations nettoyage de quartiers. En deux ans 5 opérations nettoyage ont été réalisées, cela a sensibilisé et mobilisé 5000 personnes.

 

Anaïs Morère a rappelé les dates des balades botaniques qui durent 45 minutes environ et gratuites, lors de ces balades les agents font découvrir les bienfaits d’un jardinage écologique et l’intérêt des plantes naturelles :

-Mercredi 19 septembre à 16 h au Jardin Massey.

-Mercredi 17 octobre à 16 h cimetière nord.

-Mercredi 14 novembre à 16 h au parc Bel Air.

-Mercredi 12 décembre à 16 h au jardin Massey.

 

En conclusion, Gérard Trémège souligne : « Nous commençons à voir de façon très significative des résultats, la ville est plus propre, les gens font davantage attention. C’est un travail énorme qui est fait par nos 133 agents de nos services. »

 

Nicole Lafourcade