Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Ecole des métiers : une journée portes-ouvertes supplémentaire

samedi 13 octobre 2018 par Rédaction

L’école des métiers de Tarbes a organisé ce mercredi 11 octobre une journée portes-ouvertes supplémentaire.

Daniel Pugès, président de la chambre des métiers et de l’artisanat explique : « Si nous procédons en plus de mai et mars à cette journée portes- ouvertes exceptionnelle, c’est que nous avons une soixantaine d’offres non pourvues. Des entreprises sont en attente d’apprentis et malheureusement n’en trouvent pas. Nous n’arrivons pas à sensibiliser les parents sur le bien-fondé de la formation par alternance dans le cadre d’un contrat d’apprentissage lié à l’école des métiers, nous n’arrivons pas non plus à sensibiliser les jeunes. Cette 3ème journée portes-ouvertes est une dernière tentative pour essayer de satisfaire ces entreprises en attente de jeunes. »

Et de poursuivre : « Aujourd’hui, les aides financières sont là, la volonté de porter l’apprentissage comme une voie royale s’affirme de plus en plus. Malgré cela, il n’y a pas de réelles avancées du ministre de l’Education nationale et du ministre du Travail. Tout le monde dit l’apprentissage c’est bien ! Sauf que les chefs d’entreprises, les chambres des métiers ne rentrent pas dans les collèges et les lycées pour essayer d’expliquer ce qu’est une formation par voie d’apprentissage, les reprises d’activités ou les possibilités d’emploi. Il faut savoir qu’il va y avoir des cessations d’activité dues à l’âge, donc des départs à la retraite et certainement des activités qui vont s’arrêter. Pour exemple dans un département comme le nôtre, si le boulanger d’une petite commune du fin fond de la Barousse cesse son activité c’est tout le village qui va cesser de vivre. Il faut maintenir ces activités et pour cela il faut des repreneurs et pour avoir des repreneurs il faut former des collaborateurs et cela passe par l’apprentissage.

Aujourd’hui à l’école des métiers nous avons 562 apprentis. »

Pour conclure, le président Pugès souhaite que le ministre de l’Education nationale prenne conscience que nous ne sommes pas en concurrence avec eux mais que nous sommes complémentaires.

Nicole Lafourcade