Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

74e anniversaire de la libération de la ville de Tarbes

lundi 27 août 2018 par Rédaction

La ville de Tarbes a commémoré ce dimanche 26 août, au monument aux morts de l’hôtel de ville, le 74ème anniversaire de sa libération, rendant ainsi hommage aux tarbais morts pendant la seconde guerre mondiale.

Placée sous l’autorité du lieutenant colonel Pouvraut, commandant en second du 35ème RAP représentant le délégué militaire départemental, la cérémonie était présidée par Samuel Bouju, secrétaire général de la préfecture, représentant Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, en présence de Gérard Trémège, maire de Tarbes, Gilles Craspay, conseiller départemental représentant le président Michel Pélieu, des personnalités de la ville et du département, des porte-drapeaux. Le piquet d’honneur était armé par le 35ème RAP.

La lecture du message du comité départemental de la Résistance par son président Olivier de Clarens a ouvert la cérémonie, suivie du chant des partisans par la chorale A Cœur Joie, des dépôts de gerbes par les autorités et les associations, de la minute de silence et de l’hymne national.

A l’issue de cette cérémonie, une réception a été donnée dans la salle des fêtes de la mairie. A cette occasion, était offerte au maire la plaque de la Libération par M. Mesropyan Harutyun, originaire de la ville de Vandzor (Arménie) marié, père de 3 enfants, arrivé à Tarbes en 2017, demandeur d’asile et sculpteur sur bois. Ce don a été offert en guise de remerciement envers la municipalité pour le bon accueil qui a été fait à cette famille. Gérard Trémège a remercié le sculpteur pour son cadeau.

Dans son allocution, le maire a rappelé que derrière le mot Résistance il y a une qualité à laquelle on doit s’attacher : c’est la dignité retrouvée, la liberté retrouvée par les résistants et beaucoup ont donné de leur vie pour cela. "C’est grâce à eux si nous vivons aujourd’hui dans un pays libre".

Il a également rappelé que le devoir de mémoire devait s’accompagner de transmission. "La mémoire, le souvenir c’est bien mais il faut le perpétuer".

La ville de Tarbes a été libérée grâce aux résistants entre le 18 et 20 août 1944 et a obtenu la médaille militaire, inscrite sous le blason de la mairie de Tarbes.

Nicole Lafourcade

Diaporama