Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Concours "Un des Meilleurs Apprentis de France" : remise des prix

lundi 26 juin 2017 par Rédaction


Le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » a été créé en 1985 à l’initiative de Paul LABOURIER, MOF enseignant du Morbihan, dans un premier temps au niveau départemental, puis régional et enfin national depuis 2001. Ce concours connaît une croissance assez exceptionnelle sur l’ensemble du territoire national puisque plus de 6000 candidats s’inscrivent chaque année dans plus de 90 métiers. Il s’adresse aux jeunes âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP, BEP et Bac Pro) provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage. Il est organisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France sous l’égide du Ministère du Travail et de la Formation professionnelle. Accompagner les nouvelles générations tient à cœur aux Meilleurs Ouvriers de France car elles constituent un réservoir potentiel de futurs MOF. C’est à travers cette solidarité intergénérationnelle que les MOF assurent la transmission de savoir-faire exceptionnels et la promotion du travail manuel.

La remise des prix aux lauréats haut-pyrénéens a donné lieu, le jeudi 22 juin, à une belle réception dans les salons de la préfecture, en présence de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, Belmir Dos Reis, président départemental des Meilleurs Ouvriers de France (MOF), Daniel Pugès, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Ghislaine Taffary, présidente de l’association départementale de l’Ordre National du Mérite, des professeurs et maîtres d’apprentissage.

Le discours de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées

C’est avec un grand plaisir et une réelle satisfaction, que, dans ces temps difficiles où la jeunesse est gage d’espérance pour notre pays, je vous remets ce prix. Il récompense votre motivation, votre exigence, et tout le talent que vous mettez au service de l’envie de bien faire avec une énergie porteuse d’enthousiasme. Je suis heureuse d’être à vos côtés, vous qui débutez dans la vie, car ce prix est le témoignage précieux que nous pouvons être optimistes quant à l’avenir de notre pays.

Ce prix récompense bien des mérites et bien des valeurs. La première de ces valeurs, c’est, bien sûr, celle du travail ; ce travail qui contraint, qui est exigeant, éprouvant parfois, et qui requiert application et effort. Vous qui êtes en apprentissage, vous en faites l’expérience au quotidien.

Lors de ce concours, à travers ce formidable esprit d’émulation qui stimule, vous vous êtes dépassés et enrichis. Vous avez démontré votre persévérance, votre ingéniosité, et même votre inventivité. Mécaniciens, installateurs thermiques, maçons, peintres, coiffeurs, menuisiers, zingueurs, ferronniers, je ne saurais tous vous citer et cette diversité témoigne de la richesse de nos métiers et de nos talents. Vous avez tous montré, à votre manière et dans votre spécialité, votre implication et votre savoir-faire. Je vous en félicite.

Le travail est un dépassement de soi, et il est, pour cette raison, la meilleure école du caractère qui soit. Mais le travail, c’est aussi ce qui permet de s’accomplir soi-même. En vous exerçant avec assiduité, vous qui vous êtes donné de la peine, vous avez fait l’expérience incomparable de la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose et d’en être fier. Y a-t-il plus belle récompense que cette satisfaction méritée au prix de l’effort ?

Mais ce prix ne récompense pas que votre travail, il récompense également l’ouvrier que vous êtes. L’ouvrier, c’est littéralement celui qui fait avec ses mains, l’auteur d’un ouvrage. C’est chose difficile et cela nécessite du temps ainsi que de l’apprentissage. « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage » (disait Boileau) ! Soyez persévérants, soyez fiers : c’est ainsi, par l’effort et la répétition que la technique s’affine et que le travail devient un métier.

Lorsque, en 1929, René Petit entreprit de réunir les artisans au sein de la société nationale des meilleurs ouvriers de France, il visait à obtenir, enfin, la reconnaissance de ces personnes qui savent faire. Cette reconnaissance que la loi de 1882 avait déjà commencé à instaurer à travers l’enseignement obligatoire des travaux manuels et de l’usage des outils aux côtés des autres savoirs. Vous êtes les héritiers de cette formidable initiative et de cette belle histoire républicaine. Grâce à elle, grâce à vous, une certaine tradition, un certain art de faire se perpétue.

Aujourd’hui, le travail manuel est encore l’un des piliers de notre société et de nos emplois. C’est également un pilier de notre avenir qui réside dans ce précieux héritage de savoir-faire et de métiers transmis par des mains habiles et des esprits ingénieux.

Ce que vous faites est plus que jamais nécessaire. Poursuivez donc ! La République, à travers ce concours, est là pour vous en convaincre et pour vous témoigner sa reconnaissance pour votre engagement et votre talent. Les prix que vous recevez aujourd’hui vous en assurent.

Je suis heureuse de voir cette jeunesse apprendre, œuvrer, persévérer, mûrir aussi, car en apprenant un métier, vous apprenez sur vous-mêmes et sur la vie. Les apprentis que vous êtes deviendront bientôt des adultes et auront à leur tour la charge de transmettre. Peut-être certains d’entre vous participeront-ils, d’ailleurs, à l’aventure des meilleurs ouvriers de France.

Je forme le vœu qu’au cours de votre vie, vous gardiez toujours cette belle passion de faire qui vous anime et je conclurai par ces quelques mots de Rousseau qui disent bien toute la place qui est la vôtre :

« Nous approchons de l’état de crise et du siècle des révolutions. Qui peut vous répondre de ce que vous deviendrez alors ? De toutes les conditions, la plus indépendante de la fortune et des hommes est celle de l’artisan. L’artisan ne dépend que de son travail, il est libre. Je dis à Emile : Cultive l’héritage de tes pères. Mais si tu perds cet héritage, ou si tu n’en as point, que faire ? Apprends un métier. »

Le discours de Belmir Dos Reis, Meilleur Ouvrier de France

Les jeunes qui nous réunissent en ce haut lieu, sont exempts d’actes qui auraient pu les faire remarquer...

Ce sont les travaux qu’ils nous ont présentés qui sont remarquables et qui démontrent que bien des jeunes ont l’envie de bien travailler.

Ils ont sacrifié volontiers au plaisir d’une réalisation exemplaire qui, au final, leur permet de conclure : « j’en ai bavé, mais j’y suis arrivé » c’est bien là une victoire incomparable.

Vaincre les difficultés par les sujets imposés, maintien le candidat sous pression pendant que dure l’exécution de l’ouvrage qui ne peut être réalisé qu’avec l’appui d’une technique poussée et de son environnement.

Volonté, ténacité, recherche, ingéniosité, dépassement de soi même, exploration des astuces du métier, développement du goût à l’effort sont au quotidien du candidat.

C’est un bon entraînement pour entrer dans la vie active, synonyme d’indépendance et d’autonomie.

Cette distinction que les jurys des Meilleurs Ouvriers de France vous décernent est le reflet de vos qualités professionnelles, de votre caractère bien trempé de gagneur perfectionniste, et de votre volontariat.

Ce sont là des valeurs qui retiendront l’attention de vos futurs employeurs.

Nous souhaitons que ce concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » auquel vous avez brillamment participé vous ouvre l’accès au monde du travail et vous encourage à suivre le sillon de vos ainés : devenir « Un des Meilleurs Ouvriers de France »

Ce 32ème concours ne cesse de se développer et s’inscrit à trois niveaux : départemental, régional et enfin national.

Je vous communique les résultats départementaux :

Hautes Pyrénées :

3 Titres de participation

5 Médailles de bronze

7 Médailles d’argent

16 Médailles d’or

Les lauréats du concours ont obtenu au niveau régional

Hautes-Pyrénées

10 Médailles d’argent

12 Médailles d’Or

La remise régionale aura lieu à l’Hôtel de Région de Toulouse, 5 candidats sont retenus au niveau national, 1 au Lycée des métiers Sixte Vignon et 4 à l’Ecole des Métiers

Les évaluations se feront au Parc des Expositions de Nevers le 30 juin 2017.

Nos remerciements vont aux Proviseurs des Lycées Professionnels Reffye, Sixte Vignon, aux Directeurs de l’Ecole des Métiers et du CFAI Adour, aux Directeurs des Travaux, Formateurs, Maîtres d’apprentissage, Membres du jury, et Parents pour leur implication dans la réussite de ce 32ème concours MAAF Promotion Guy BARBIER, MOF Vannier d’art en 2007

Les Meilleurs ouvriers de France remercient vivement :

Monsieur Michel PELIEU, Président du Conseil Départemental Monsieur Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes, Monsieur Daniel PUGES, Président de la CMA et de la SOCAMA, son Directeur M. GAYRI et tout son personnel Monsieur François Xavier BRUNET, Président de la CCI, La Mutuelle des Artisans et Commerces de proximité, La MAAF

Pour leur accompagnement, leur aide tant financière que logistique permettant la bonne réalisation de ce concours

Merci à la Presse d’être présente pour relater dans ses colonnes tout le mérite de ces jeunes et toutes nos félicitations pour leur parcours vers l’excellence donnant une image positive de cette jeunesse en apprentissage.

Et enfin pour terminer, un grand merci à tous mes Amis (es) MOF et leurs conjoints pour leur investissement sans faille tout au long de l’année

Les MOF

Je demande à Madame Deborah FOURCADE et Messieurs Maxime BELLEBEAU Thibaut GEUZIAN, Mickael SAUC de l’Ecole des Métiers

Et Monsieur Rémi GAYE-PALETTES du lycée des Métiers Sixte Vignon, de bien vouloir se rapprocher de nous

Vous avez été retenus pour les évaluations nationales, c’est pourquoi Les Meilleurs Ouvriers de France, pour l’excellence de votre travail, vous offrent ce magnifique ouvrage élaboré par les MOF d’Alsace dont Monsieur Gérard RAPP Président de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France est l’initiateur

Madame la Préfète le groupement MOF des Hautes Pyrénées aimerait vous offrir cet ouvrage en remerciements de votre accueil en ce haut lieu préfectoral.

Les lauréats (.pdf)

DIAPORAMA
AGRANDIR

titre documents joints

26 juin 2017
info document : PDF
212.4 ko