Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

96e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 : Tarbes c’est souvenu

mardi 11 novembre 2014 par Rédaction

A Tarbes, comme dans toutes les villes de France, ce mardi 11 novembre des cérémonies étaient organisées pour commémorer l’Armistice de 1918.
Cette journée a débuté à la maison natale du Maréchal Foch dès 9h15 avec un dépôt de gerbe et une visite commentée.

A 10 heures, au monument aux morts des Allées Leclerc, s’est déroulée la cérémonie militaire en présence de la préfète des Hautes Pyrénées Gaëlle Baudoin-Clerc, du maire de Tarbes Gérard Trémège, de Jean-Pierre Dubarry représentant le Conseil Général, de Marie-Pierre Vieu, représentant le Conseil Régional, des autorités civiles et militaires, des porte-drapeaux, des représentants d’associations, des élèves du collège Desaix, des élèves des écoles Jeanne d’Arc et Saint Joseph et d’un bon nombre de Tarbais.

Après le salut à l’étendard, 15 décorations ont été remises dont 10 citations à des militaires et gendarmes qui sont intervenues dans le cadre du RCA 2013/2014. Ont suivi les lectures des messages : message d’un poilu par les élèves du collège Desaix, lecture de l’ordre du jour du 12/11/1918 du Maréchal Foch, lecture du message du comité d’entente du monde combattant et lecture du message de Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire par Gaëlle Baudoin-Clerc, ravivage de la flamme par le maire de Tarbes, dépôt de gerbes, sonnerie aux morts, minute de silence et l’hymne national interprété par les militaires tarbais.

8 millions

C’est le nombre de morts, d’invalides et de mutilés au bout de 4 années de combats dont 1,3 million de Français ont donné leur vie et 4,2 millions ont été blessés pour la liberté de notre pays.

11 000

C’est le nombre de tués et blessés du dernier jour de la guerre. Dans chaque ville, chaque village français se trouve un monument aux morts commémorant ce souvenir très douloureux pour de nombreuses familles françaises. Souvent sur ces monuments on peut lire "La commune à ses enfants morts pour la France".

Nicole Lafourcade


titre documents joints

11 novembre 2014
info document : PDF
558.8 ko