Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Point de campagne de Marie-Pierre Vieu, tête de liste du Front de gauche avec « Tarbes Citoyenne »

mercredi 12 mars 2014 par Rédaction
JPEG - 63.2 ko

A moins d’une semaine du premier tour des élections municipales, Marie-Pierre Vieu, tête de liste de la liste du Front de gauche « Tarbes Citoyenne » a tenu un point presse au Corrigan’s, entourée de certains de ses colistiers.
C’est d’abord un point sur la campagne électorale avant la dernière ligne droite qu’elle a souhaité faire (écouter audio ci-dessous) :

IMG/mp3/vieu.mp3

 Puis elle a abordé la question du centre ville et fait des propositions dans ce domaine :

« Notre liste profite de ce café débat du Corrigan’s pour revenir sur les propositions que nous faisons en matière de centre ville. Soulignons d’emblée que cette question est importante pour nous, car le cœur d’une commune est un des éléments forts de son attractivité ; que le problème à Tarbes en plus de sa perte massive de population reste le fait que son centre et particulièrement son cœur populaire est « délocalisé » sur sa périphérie de l’Arsenal voire vers la zone du Leclerc Méridien d’Ibos.

Cela pose un problème urbain en même temps que démocratique et social.

 

La fermeture de Chapitre (une seule librairie sur Tarbes pour une ville dite universitaire, cela fait très peu) après le départ du CGR sur le site de l’Arsenal et l’annonce dans un autre registre du possible transfert des bars de nuit vers la même zone ne font que renforcer ce mouvement de désertification du cœur de notre ville.

 

De fait la question de sa revitalisation est posée. Dans ce cadre, c’est une autre conception urbaine que nous proposons. Elle passe par :

 

- MOBILITE. La gratuité des transports en commun sur le Grand Tarbes. Cette proposition est souvent appréhendée pour sa caractère social, qui est réel puisque favorisant la mobilité des plus précaires. Cependant elle ouvre aussi la voie à un nouvel aménagement urbain impliquant : la possibilité pour les populations de la périphérie de se ré-emparer de leur ville, un plan de déplacement urbain signifiant plus de dessertes, sur une plus grand amplitude horaire et conduisant à la construction de parking à la périphérie de Tarbes et la redéfinition des zones de stationnement, au développement de voies cyclables sécurisées et à la piétonisation de zones ( par exemple à proximité de la halle Brauhauban).

 

- COMMERCE. Nous sommes également favorables pour faire face aux grandes enseignes à la mise en place d’une commission pluraliste constituées de commerçants, habitants du quartier, associations, organismes consulaires divers et élus, chargée de travailler à un diagnostic précis et chiffré de la situation du centre ville pour un plan d’urgence, qui intègre notamment le soutien au commerce indépendant de proximité.

Nous nous engagerons également à l’échelle du Grand Tarbes pour un moratoire concernant les grandes enseignes et centres commerciaux.

 

- CULTURE. Notre proposition de création d’un EPCC (Etablissement Public de Coopération Culturelle) intègre l’idée de mutualisation avec des moyens adéquats de l’ensemble des structures culturelles du centre ville parmi lesquelles le Pari et le Théâtre des Nouveautés. Nous proposons de renforcer ce pôle culturel avec l’ouverture d’un cinéma d’Arts et d’Essais. De plus nous organiserons une table ronde avec les acteurs du secteur pour redéfinir l’économie du livre sur Tarbes.

 

Nous sommes encore partisans du respect de la législation sur la publicité dans les espaces publics et la suppression graduelle des panneaux publicitaires trop envahissants.

 

- PLAN DE RENOVATION URBAINE. Sur le centre ville comme sur l’ensemble du territoire, nous défendons le principe de mixité. Nous travaillerons à un révision du PLU limitant la spéculation financière et agissant pour le vivre ensemble et dans ce cadre agirons pour : la construction de logements sociaux en centre ville en réorientant l’outil SEMI à cette fin (sortie du capital du REX hôtel, adaptation du parc logement aux besoins des populations), la revitalisation de la route de Pau et la création d’un grand giratoire afin de fluidifier le trafic routier et l’accès au centre ville ; la valorisation du quartier du Foirail en point d’appui de Marcadieu.

 

- VIE ASSOCIATIVE-TOURISME. Il est bien entendu qu’un centre de ville attractif signifie encore une coordination de l’ensemble des activités s’y déroulant, au premier rang desquelles les animations. Nous sommes favorables au développement de la danse et aux spectacles musicaux hors les murs ainsi qu’à la valorisation des initiatives de quartiers prenant appui sur les réseaux associatifs et dynamiques citoyennes. ( cf. Fêtes de Tarbes) »