Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

Abattage du Cèdre de l’Atlas aux Allées Leclerc

mardi 12 novembre 2013 par Rédaction

« Il y a quelques semaines, une branche du Cèdre de l’Atlas (160 ans d’âge) implanté sur une vaste esplanade aux allées Leclerc s’est brisée sans raison (pas de vent). Partant de ce constat, notre service a décidé de faire procéder à une étude par des services compétents », explique Christian Darrouzès, responsable des espaces verts de la ville de Tarbes.

Les résultats sont décevants ! « La vigueur de l’arbre est faible, l’accroissement de ses pousses annuelles est peu important. Sa vitalité est moindre comparée à celle constatée sur le cèdre implanté de l’autre coté des allées . Le Cèdre présente une altération interne très étendue dans sa partie basse du tronc. Suite à la récente rupture des massives charpentières orientées au Sud, on pouvait les voir nettement. Le bois mis à nu ,de couleur sombre est fortement dégradé. Il s’agit d’une pourriture de type ‘’rouge cubique appelée aussi « carie brune ».L’agent responsable, c’est un champignon lignivore le « phéole de Schweintz » . Inféodé aux résineux, il a pour hôtes de prédilection les vieux cèdres. Il se rencontre assez rarement dans la région. Cet agent lignivore est réputé coloniser le système racinaire des arbres à la faveur d’importantes blessures. Il dégrade les mats racinaires tout en remontant dans la base des troncs : la pourriture est constatée ici sur 2 mètres de haut  ».

Pour Gérard Trémége «  c’est un véritable arrache cœur d’être obligé d’abattre un tel monument ! Mais nous ne pouvons pas prendre de risque , l’arbre peut tomber à tout moment.  »

Christian Darrouzès rajoute que l’an prochain, après nettoyage du sol et une totale élimination du germe, un cèdre d’une douzaine de mètres sera replanté au même endroit.

Nicole Lafourcade