Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
  
 
  
 

"TARBES POUR TOUS" ET LA SÉCURITÉ

mardi 5 novembre 2013 par Rédaction

« La sécurité arrive parmi nos premières préoccupations », a souligné Pierre Lagonelle, leader de la liste Tarbes pour Tous et président départemental du MoDem, lors de sa conférence de presse tenue hier lundi et qui avait justement pour thème « la sécurité ». A ses côtés, se trouvaient trois membres de son équipe pour les prochaines élections municipales : Laurence Ancien, Bernard Kamso, et Ludovic Gaté.

En préambule il a souhaité remercier les policiers municipaux et nationaux rencontrés par le groupe de travail : « Nous avons rencontré, dit-il, des gens qui aiment leur métier et connaissent bien leur travail »

Et de faire alors des propositions qui cumulées amélioreront la situation de la délinquanc.e

« Halte au laxisme » a averti Pierre Lagonelle !

1/ Plus de moyens à la police municipale : « A "Tarbes pour tous", nous préconisons d’augmenter les effectifs jusqu’à une trentaine de policiers municipaux. Notre volonté est de spécialiser les effectifs quartiers »

2/ L’amélioration de l’éclairage public : « Lors de nos rencontres avec les Tarbais dans les différents quartiers, il est souvent déploréun éclairage insuffisant  »

3/ Une protection renforcée des lieux et bâtiments publics  : «  Certes les caméras installées depuis quelques années ne permettent pas d’éviter totalement la violence. Nous voulons placer les équipements dans les lieux publics les plus sensibles, les établissements scolaires, les sites sportifs et culturels, les monuments représentatifs de la ville, les rues les plus exposées ; notamment sur la rue Maréchal Foch et place Marcadieu où malheureusement les vols à l’étalage et vols de sacs à l’arraché augmentent. On assiste aussi au développement du trafic de drogue lors du marché du jeudi et du dimanche. Voire même à un trafic d’armes.  »

4/ Un meilleur respect du domaine public et des propriétés privées : « Il est anormal que le domaine public soit investi par des personnes qui s’installent sur les trottoirs ou sur des équipements publics. L’État doit jouer son rôle surtout lorsque les collectivités locales ont rempli leurs obligations d’accueil. La police municipale a aussi un rôle important à jouer avec la police nationale pour contrôler les SDF agressifs avec les passants et qui ne maîtrisent pas leurs chiens. De véritables bandes se forment place Verdun, place du Foirail, Marcadieu qui sont malheureusement alcoolisées la plus grande partie de la journée. De même pour les maisons privée. Afin d’éviter les squats, il faut aider les Tarbais à protéger leurs biens. »

Nicole Lafourcade

Tarbes pour tous et la sécurité

Communiqué

Les questions de sécurité arrivent parmi les premières préoccupations des Tarbais.

C’est normal quand on sait que la délinquance de rue et les violences faites aux personnes augmentent. La page "faits divers" de Tarbes est malheureusement bien garnie. On assiste notamment à une multiplication des cambriolages dans plusieurs quartiers de Tarbes.

Que peut faire une mairie face à ces dérives d’individus isolés ou en groupes organisés ?

Nous proposons quelques solutions qui, cumulées, amélioreront la situation.

1/ Plus de moyens à la police municipale

L’Etat est responsable de la police nationale et une mairie ne peut que subir les hausses ou les baisses d’effectifs décrétées par le Ministère de l’Intérieur. Une mairie peut par contre agir sur sa police municipale. A Tarbes les effectifs sont de 21 policiers municipaux. Se pose bien sûr la question de l’utilisation optimale de ces effectifs : Comment être le plus possible sur le terrain et assurer cette proximité que les citoyens désirent tant ? Comment déployer ces effectifs sur la ville ? Quelles missions remplir en priorité (stationnement, rondes, lutte contre la mendicité agressive, prévention, répression, surveillance des écrans de la vidéo protection ...) ? La police municipale a toute notre soutien dans son rôle difficile et parfois dangereux. Il est du devoir des Tarbais de faciliter leur travail.

A "Tarbes Pour Tous" nous préconisons d’augmenter les effectifs jusqu’à une trentaine de policiers municipaux. Avec cet effectif renforcé, notre volonté est de spécialiser les effectifs par quartiers. Il est très important que les policiers connaissent parfaitement le terrain et créent une relation de confiance et de proximité avec la population. Ce retour à l’ilotage avec des patrouilles systématiques dans les endroits à risque des quartiers doit rapidement être efficace. L’augmentation des patrouilles VTT et pédestres, une personnalisation de la relation police municipale — habitants du quartier sont de nature à améliorer l’information de nos policiers et à favoriser la prévention.

2/ L’amélioration de l’éclairage public

Lors de nos rencontres avec les Tarbais dans les différents quartiers, il est souvent dénoncé un éclairage public insuffisant. C’est vrai dans les quartiers périphériques mais aussi sur certaines ruelles du centre ville. C’est évidemment une question de budget pour remédier à cet état de fait mais parfois une simple installation de lampes sur un mât fixe ou sur un bâtiment privé après accord du propriétaire peut régler quelques cas sensibles rencontrés.

3/ Une protection renforcée des lieux et des bâtiments publics

Depuis quelques années un système de vidéo protection a été installé à Tarbes. Nous sommes favorables à la vidéo protection. Certes les caméras ne permettent pas d’éviter totalement la violence car les auteurs d’infractions, sauf les personnes agissant sous le coup de la colère ou de

l’alcool comme on le voit fréquemment en centre ville en soirée, calculent leurs actes et savent très bien où sont implantés les caméras. A Tarbes le système de vidéo protection est utile car un oeil humain observe en direct ce qui est filmé. Ceci permet alors de déclencher une intervention rapide qui peut empêcher une agression sur une personne ou du vandalisme sur des biens publics ou privés. La vidéo protection relaye ainsi les êtres humains qui ne peuvent être présents partout et devient un moyen de prévention mais aussi de répression en obtenant des images pour résoudre une enquête. A "Tarbes Pour Tous" nous savons bien que des personnes sont réticentes à ce procédé pour des raisons de respect de la vie privée. Nous soulignons que la mise en place de système de vidéo protection est accompagnée par un comité d’éthique en charge d’éviter toute dérive quant à une utilisation autre que la sécurité, la prévention et les enquêtes judiciaires. La sécurité est un droit fondamental de chaque citoyen et notamment des plus fragiles.

Nous sommes d’ailleurs partisans de mettre sous protection les équipements et les lieux publics les plus sensibles : les bâtiments scolaires, les sites sportifs et culturels, les monuments représentatifs de la Ville, les rues les plus exposés. Il faut savoir qu’aujourd’hui les enseignants sont excédés par les cambriolages qui surviennent le week-end dans les écoles. De même les clubs sportifs ont régulièrement leurs matériels dégradés ou volés. De nombreux commerçants se plaignent de l’insécurité que ressentent leurs clients sur certains endroits ciblés. Il ne faut pas se passer de l’aide qu’apporte la vidéo protection.

Nous préconisons aussi d’installer la vidéo protection sur la Rue Maréchal Foch et la Place Marcadieu où malheureusement les vols à l’étalage et les vols de sacs à l’arraché augmentent. On assiste aussi à un développement du trafic de drogue lors des marchés du jeudi et du dimanche.

4/ Un meilleur respect du domaine public et des propriétés privées

Il n’est pas normal que le domaine public soit investi par des personnes qui s’installent sur des trottoirs ou des équipements publics. C’est une question de volonté politique. L’Etat doit jouer son rôle surtout lorsque les collectivités locales ont rempli leurs obligations d’accueil. Après une proposition de logement sur des aires d’accueil spécialisées ou dans un logement social, il faut recourir à la force publique dans les meilleurs délais pour ne pas laisser perdurer des situations qui incommodent le voisinage ou les utilisateurs de ces équipements.

La police municipale a aussi un rôle important à jouer avec la police nationale pour contrôler les SDF agressifs avec les passants ou qui ne maîtrisent pas leurs chiens. Il se crée de véritables bandes sur les places Verdun, Marcadieu et du Foirail, qui malheureusement s’alcoolisent une grande partie de la journée, avec des déjections canines en abondance aux alentours. Une des meilleures solutions est de réaliser des contrôles fréquents avec des patrouilles de police à pied et pour les cas les plus graves une mise en cellule de dégrisement pour quelques heures.

De même pour les maisons privées, un soin particulier sera apporté à éviter la création de squats. Il faut aider les Tarbais à protéger les habitations momentanément inoccupées. En effet ces squats génèrent parfois des incendies dangereux pour les squatters eux-mêmes mais aussi pour les habitants des maisons voisines.