Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Après la tempête, le point de la situation par le préfet des Hautes-Pyrénées

lundi 26 janvier 2009

- Après la tempête, le point de la situation par le préfet des Hautes-Pyrénées

Ce lundi après-midi, en préfecture, Jean-François Delage, préfet des Hautes-Pyrénées, et Philippe Marsais, directeur de cabinet, ont fait le point de la situation après la tempête qui a frappé le département et plus généralement le Sud-Ouest. Jean-François Delage a rappelé les étapes qui avaient précédé l’arrivée des vents violents. Les maires, grâce à l’alerte de Météo-France, avaient tous été informés. Des précautions avaient été prises dès le samedi pour éviter les déplacements, ce qui s’est traduit par une faible circulation. La cellule de crise de la préfecture a parfaitement fonctionné de 5 h le samedi au dimanche 17h. Le point fort s’est situé le samedi matin, entre 7h30 et 10h30, un intervalle où les vents les plus violents ont été localisés dans le nord du département, à Vic-en-Bigorre, avec des rafales de vent à 159 km/h. Tous les services ont été mobilisés. Les premières difficultés ont concerné le réseau électrique. Samedi à 15h, 48 000 personnes ont été privées d’électricité. Ce lundi soir, on estimait que moins de 100 foyers seraient privés d’électricité. L’objectif recherché est que vendredi tout le réseau soit rétabli. Le samedi, la préfecture de Bordeaux a été sollicitée pour fournir des groupes électrogènes. Des points sensibles ont été traités, en particulier les résidences de personnes âgées. Ensuite les prises d’eau, puis le téléphone fixe et mobile. Cet après-midi, la totalité du réseau téléphonique était rétablie. S’agissant des téléphones portables, deux sites restaient en difficulté : Nistos et Beaudéan. Les routes ont mobilisé les services du conseil général tout le week-end. Notamment pour débloquer les axes secondaires. Cet après-midi, il ne restait que 6 portions de routes, compétence du conseil général, qui demeuraient barrées.
Concernant les mesures post-crises, les pouvoirs publics sont attentifs à l’état des cours d’eau puisque des inondations sont redoutées. Par ailleurs, aujourd’hui, trois écoles restaient fermées : Hibarette, Ossun, Tournous, Escondeaux. Les régiments de Tarbes sont quant à eux partis dans les Landes, en Gironde et dans le Gers.
On aura noté que 530 demandes de secours à tempête ont été enregistrées. Ce lundi matin, à 11h, 445 avait eu satisfaction.
Quelques recommandations à l’attention des usagers : ils ne doivent pas attendre que l’état de catastrophe naturelle soit décrété pour faire une déclaration aux assureurs. Il faut qu’ils le fassent dans les 5 jours après le sinistre. Autres recommandations mais qui concernent la vie des personnes : attention aux accidents de tronçonneuses, attention aux fils électriques sur le sol et attention à l’utilisation des groupes électrogènes et à l’émanation de gaz carbonique. (Gérard Merriot)

Sur la vidéo ci-dessous, Philippe Marsais, directeur de cabinet, revient sur plusieurs points :

[bleu]Mis en ligne lundi 26 janvier 2009-22h05[/bleu]