Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   

Rencontre des acteurs du patrimoine des Hautes-Pyrénées : De l’inventaire à la valorisation

vendredi 9 novembre 2012 par Rédaction

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>C’est le vendredi 16 novembre
prochain que se réuniront à Bagnères de Bigorre les acteurs du patrimoine du
département dans le cadre d’une journée d’échanges.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>L’Association
Patrimoine des Hautes-Pyrénées http://patrimoine.hpy.free.fr/ style='mso-spacerun:yes'> 
« regroupe
des collectivités locales, des associations, des entreprises et des
particuliers passionnés par le patrimoine »
. Ses objectifs, en
partenariat avec le Conseil Général est : « œuvrer
en faveur de la protection, de la valorisation et de la promotion du patrimoine
rural dans les Hautes-Pyrénées ; fédérer et soutenir : les acteurs et actions
labellisés "patrimoine rural" au sens de l’opération lancée en 1999
par le ministère de l’agriculture et de la pêche d’autres acteurs et actions,
qui, bien que non labellisés, s’inscrivent dans une conception et une dynamique
similaires ce, au travers d’actions d’information, de formation, de communication,
de mutualisation des moyens et de mise en réseau ; favoriser la connaissance et
le développement de ses actions et projets auprès du public ; servir de support
à des actions communes en étant l’interlocuteur privilégié du département ;
représenter ses adhérents auprès des instances ou organismes officiels publics »
.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Dans cet esprit de
l’association départementale, « les
élus locaux, les acteurs institutionnels, spécialistes, passionnés de
patrimoine ou simples curieux »
se réuniront à Bagnères de Bigorre.
Voir le programme : href="http://patrimoine.hpy.free.fr/pdf/manif/renc2.pdf">http://patrimoine.hpy.free.fr/pdf/manif/renc2.pdf

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Michel Pélieu,
Président du Conseil Général, dont le canton du Louron fait partie du
« Pays d’art et d’histoire », rappelle que les normal'>« Hautes-Pyrénées regorgent de trésors et d’œuvres d’art, Eglises
et chapelles, lavoirs et fontaines, moulins et châteaux…. Témoins de notre
passé, signe de notre Histoire et de notre identité, faire-valoir d’un art du
bâti, elles ont traversé le temps et résisté aux outrages grâce au talent des
Artisans du patrimoine et aux initiatives précieuses des Haut-Pyrénéens
attachés à la préservation de notre territoire »
. style='mso-spacerun:yes'> 
Pour le Conseil Général, c’est aussi une
subvention annuelle de 13 000 Euros, des aides pour les
rénovations de 76 000 euros et 73 000 Euros de coût de
fonctionnement.

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Le Président Jean-Louis
Caillabet rappelle qu’il s’agit de « rendre
visible nos richesses départementales »
. Il est créé un comité de
pilotage « Patrimoine Rural » afin de normal'>« fédérer et rationnaliser les dynamiques des acteurs du
patrimoine ».
L’inventaire est réalisé selon la charte de l’UNESCO et style='mso-bidi-font-style:normal'>« préfigure une politique
départementales de valorisation du patrimoine ».

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pour François de style='mso-spacerun:yes'> Barros, architecte
du CAUE, il ne faut pas se limiter aux murs, « il faut parler du contexte,
du lieu, de l’histoire… ce qui s’est passé ». Pour lui, il faut tenir
compte de « l’esprit du lieu…. Il faut une prise en compte de l’espace ».
C’est très certainement dans cet esprit qu’à travers les rues de Bagnères il
proposera « une leçon d’architecture, d’urbanisme et de paysage » (1)

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Au cours de la journée
du 16 novembre, de nombreuses questions seront abordées telles que :
pourquoi faire un inventaire, Quelles sont les différentes façons de recenser
le patrimoine ? Quels outils utiliser ? Etc…

style='font-size:12.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif"'>Louis Dollo

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'> 

line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>A connaître :

mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'> 

style='font-size:12.0pt;mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:
"Times New Roman","serif";mso-fareast-font-family:"Times New Roman"'> style='mso-list:Ignore'>(1) 
11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>Pour le
patrimoine rural, nous pouvons noter que la loi d’orientation agricole précise
que « la politique agricole prend en
compte les fonctions économiques, environnementales et sociales de
l’agriculture et participe à l’aménagement du territoire. Elle a pour objectif
la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité et l’entretien
des paysages ».

Dans ce même esprit, nous pouvons citer Philippe Soulier, chef du service
d’archéologie du Val-d’Oise, intervention au Palais du Luxembourg en septembre
1999, pendant les journées juridiques du patrimoine : normal'>« Il existe une imbrication totale entre les sites d’occupations
humaines et les paysages naturels. En tant qu’archéologues, nous considérons
comme le font d’ailleurs d’autres personnes, qu’il existe une imbrication
totale entre les paysages et les monuments et qu’ils sont tous deux le reflet
de l’histoire humaine. Aussi, considérons-nous que les paysages ne sont pas
naturels, mais culturels, qu’il s’agisse de paysages ruraux ou de paysages
urbains. [...] Nous ne devons pas nous intéresser seulement à l’aspect
extérieur d’un bâtiment ou à l’image que l’on peut en avoir d’un point de vue
photographique ou d’un point de vue architectural. Il nous faut aussi préserver
et étudier toute l’histoire que peut receler un bâtiment. De la même manière,
il faut protéger le paysage rural qui a bénéficié de l’activité humaine et de
l’évolution des siècles. »

mso-bidi-font-size:11.0pt;line-height:115%;font-family:"Times New Roman","serif"'>