Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Croix-Rouge : près de 4 000 personnes secourues par le Samu social durant l’hiver 2008/2009

lundi 25 mai 2009 par Rédaction

L’hiver a été long et rude et, pour les secouristes du Samu social du département et les bénévoles des délégations de la Croix- Rouge, la tâche a été rude. En effet, pendant toute la durée du plan hivernal, c’est-à-dire du 1er novembre à la fin mars et comme elle le fait chaque année, la Croix-Rouge, sous le contrôle de la DDASS, a activé ses équipes pour transporter, recueillir, nourrir et héberger quelque 4 000 personnes, 3 865 pour être précis. Chaque soir à partir de 19h et parfois jusqu’au-delà de minuit, les maraudes effectuées entre Lourdes et Tarbes ont permis, en étroite relation avec l’équipe du 115, de secourir les sans-abri de ces deux agglomérations ; ce sont quelque 18000 kilomètres qui ont été ainsi parcourus par le véhicule du Samu social 65.

En ce qui concerne Tarbes, les solutions d’hébergement proposées consistaient en l’abri de nuit situé chemin de Bastillac activé par la Croix-Rouge (958 personnes), le CHRS Don Bosco (40 personnes) et Arc en Ciel (89 personnes), les hôtels (24 personnes), le centre hospitalier (6 personnes), l’Ermitage (3 personnes) et l’accueil monastique (1 personne).

Pour Lourdes l’abri de nuit de la Croix-Rouge a accueilli 936 personnes, la cité St Pierre 41, les hôtels 14, le centre hospitalier 90 et la structure La Madeleine 30.

Dans les deux cas, il est important de souligner le côté pratique et indispensable des structures activées par la Croix-Rouge, que ce soit celle de Lourdes ou celle de Tarbes. Le principe du préfabriqué implanté aux abords de l’agglomération est particulièrement apprécié par les sans-abri. A Tarbes, l’abri de nuit situé à proximité de l’abattoir sur un terrain gracieusement mis à disposition par la municipalité, a affiché complet durant toute la période ; il faut préciser que cet abri accueille les animaux, ce qui est très recherché par les personnes qui sont à la rue. « C’est la solution la plus pratique car elle propose le gîte au maître et à l’animal sans qu’ils aient l’un comme l’autre à supporter les contraintes d’une infrastructure fermée…il faut souhaiter pouvoir activer ce genre de dispositif toute l’année… », précise Serge Perez, le président de la délégation de Tarbes.
Josiane Perez
[bleu]Mis en ligne lundi 25 mai 2009[/bleu]