Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
  
 
  
 

31ème course de côte de Tarbes, Osmets, Luby

vendredi 15 juin 2012 par Rédaction

Ce week-end, aura lieu la 23ème édition de la course de côte de Tarbes, Osmets, Luby. Cette épreuve est organisée par l’association ‘’Ecurie Bigorre Tarbes Auto Sport’, sous l’égide de l’ ASA Armagnac Bigorre présidée par le Tarbais André Diviès. Les bénévoles d’ Osmets et de Luby, ne ménagent pas leurs efforts afin que cette manifestation annuelle soit une réussite. Une manifestation qui est une des rares en France à recevoir deux championnats : national et régional.

Une 31ème édition sous le signe de la nouveauté

Tout d’abord la réglementation sur la longueur du tracé en régional ayant changé permettant d’allonger le tracé à deux kilomètres, les deux catégories, régional et national, auront le même lieu de départ, contrairement aux années passées. En effet, le tracé en régional ne faisait que 1600 mètres. Plus anecdotique, Osmets qui ouvrait la saison de la spécialité, a dû laisser cet honneur à l’épreuve de Calmont à côté d’ Auterive. Seulement trois épreuves sont inscrites en Coupe de France de la Montagne 1ère division, dont Osmets. En régional, les points comptent pour le championnat de la montagne du comité sportif de Midi-Pyrénées et pour la Coupe de France de la Montagne. Les pilotes présents à Osmets ont la possibilité de disputer les deux épreuves.

Quels sont ceux qui peuvent s’imposer ?

Sur la centaine de pilotes qui figurent sur les listes provisoires des engagés, seule une petite poignée d’entre eux peuvent prétendre s’imposer. Pour le national, ils sont cinq à pouvoir prétendre décrocher la timbale. Robert Barrière, Jérôme Bris et Nicolas Verdier au volant de monoplaces affronteront les prototypes de Franck Bellière et Pascal Campi. Qui va finir sur la plus haute marche du podium ? Nous pencherions pour un des pilotes de monoplaces. En régional, le Bigourdan Sébastien Jacqmin (Dallara) pourrait bien s’imposer sur ses terres. Mais le Girondin Fabrice Gallo (Dallara), ou les Toulousains Robert Barrière (GB Concept) et Pascal Campi (Osella) ne se déplaceront pas pour faire uniquement du tourisme. Il faudra également compter sur le Gersois Bernard Airieau (Norma M20).

La Bigorre ne sera pas absente des débats  

En nombre, les Bigourdans ont comme chef de file Sébastien Jacqmin, second à Calmont, et Richard Dulon, qui essayera de s’imposer dans le groupe comme il y à quinze jours du côté d’ Auterive. Nombreux sont ceux qui vont vouloir briller à domicile en terminant à la 1ère place du groupe ou de la classe. Abadie, Arberet, le père et la fille Bernard, Bordenave, les époux Boschi, Bouche, Buil, Crabanat, Duhen, Dupont, Fourcade, Ghirardi, Lagarrue, Lalanne, la famille Huzet, Lagréou, Marcade, Peille, Rigal, Trey, Turchini, Villacampa, tenteront de décrocher le gros lot dans une des catégories où ils sont engagés. Cette année, de nombreuses pilotes féminines sont venues grossir les rangs des montagnards, Florence Duhen seconde à Calmont, les débutantes Fabienne Boschi et Vanessa Valès, ou les chevronnées, Caroline Bernard, Valérie Florès, Marion Airieau. On va se bousculer au portillon pour accéder aux trois marches du podium, mais qui va s’imposer ? La réponse dimanche en fin d’après midi.

Les vainqueurs 2011 :

Vainqueur en national : Tracé 2 km : Pascal Campi Osella PA 20S (51,71 secondes)

Vainqueur en régional : Tracé 1,6 km : Sébastien Jacqmin Norma M20 (44,60 secondes)

Carnet de route :

Samedi 16 : de 14h à 18h 45 : Vérifications techniques et administratives place Marcadieu à Tarbes.

Dimanche 17 : de 9h à 11h45 essais libres et chronométrés. Première des trois montées à 14h15. Remise des prix aux environs de 19h à la salle des fêtes d’Osmets.

Entrée : 9 €uros, gratuite pour les moins de 12 ans. Possibilité de restauration sur place.

Bernard Le Soulan