Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le Préfet visite TARMAC Aérosave

mercredi 15 février 2012 par Rédaction

Le Préfet, Jean-Régis Borius, poursuit sa visite du département et de ses principales activités, accompagné de Marie-Paule Demiguel, secrétaire générale. Hier, c’était avec TARMAC http://www.tarmacaerosave.aero/ que le Préfet faisait connaissance, accueilli par Philippe Fournadet, directeur du site qui a commenté la visite.

Première filière industrielle de stockage et de déconstruction d’aéronefs au monde totalement respectueuse de l’environnement, TARMAC est une entité industrielle singulière. Le Préfet se dit « surpris par cette entreprise unique au monde… avec un respect de l’environnement aussi élaboré ». « C’est une activité originale appelée à un avenir international » dit-il. Mais selon lui, il faudra imaginer « une évolution de la réglementation internationale » afin que d’autres pays ne prennent pas le marché à bas prix en ne respectant rien. Il dit avoir « une impression extrêmement positive. »

TARMAC est une société avec pour actionnaires des entreprises de premier plan en aéronautique : Airbus, Snecma, Equip Aéro, Sita… Mais aussi la Caisse des Dépôts et Consignations « qui n’a pas vocation à rester dans le capital  » selon le Préfet. Les activités de TARMAC s’articulent entre trois pôles : le stockage d’appareils, la maintenance et la déconstruction.

En activité depuis février 2009, l’entreprise emploie actuellement 30 salariés particulièrement qualifiés et déconstruit une dizaine d’appareils. A court terme, il faudra 50 salariés pour un objectif de 25 avions à déconstruire. « On embauche  » nous dit Philippe Fournadet. Il est également prévu la construction d’un hangar de stockage de 1000 m2 et un espace supplémentaire de stationnement de 8000 m2.

Actuellement TARMAC peut recevoir « tous les types d’avions » nous dit Eric Ruffat, responsable de maintenance. Essentiellement des Airbus mais également des Boeing 737 comme en témoigne celui qui est dans le hangar. Tous les matériels référencés sont récupérés, du moteur à la plus petite sonde. Étiquetés et envoyés chez le fabriquant pour être contrôlés et certifiés afin de repartir sur un avion en circulation. Sur un A320 ce ne sont pas moins de 1000 pièces qui sont récupérées.

Une concurrence écartée

L’Aragon a eu pour ambition de créer à Teruel http://maps.google.fr/maps?hl=fr&psj=1&gs_sm=3&gs_upl=2973l7565l0l9518l22l22l0l0l0l0l409l3833l2.14.4.1.1l22l0&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_cp.,cf.osb&biw=1680&bih=812&wrapid=tlif132928468473410&q=teruel+espagne+aragon&um=1&ie=UTF-8&hq=&hnear=0xd5e7306fd764187:0x2eb011d5fed4c358,Teruel,+Espagne&gl=fr&ei=V0Y7T7XhHqjX0QX_tplt&sa=X&oi=geocode_result&ct=title&resnum=1&ved=0CCQQ8gEwAA le plus grand centre européen de maintenance d’avions avec la possibilité de faire de la déconstruction et du stockage. Voyant le danger pour Tarbes, les dirigeants de TARMAC ont obtenu d’être sélectionné par le consortium du gouvernement d’Aragon et de la ville de Teruel pour la gestion des activités liées à l’entreposage, l’entretien, le démontage et le recyclage de fin de vie des avions commerciaux sur la plate-forme aéroportuaire de PLATA à Teruel en Espagne qui s’est dotée d’une piste de 2825m. Plutôt que d’avoir un concurrent, cette structure sera complémentaire à Tarbes avec une direction unique. Teruel devrait être opérationnel à la fin 2013 / début 2013.

Louis Dollo

René Bidal, précédent Préfet, avait visité TARMAC le 30 août 2010 http://www.dailymotion.com/video/xemnfy_le-prefet-rene-bidal-visite-tarmac_news