Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Rugby : R.C.L.M. 25 GONDRIN 10

dimanche 19 avril 2009

Dimanche à 15h30 sur le terrain de Louey, l’équipe du R.C.L.M. recevait son homologue de Gondrin, chez qui elle avait été largement défaite bien qu’à sa portée. Les co-équipiers de Thierry Escos, le vaillant capitaine des « rouge et noir » se devaient en terre bigourdane de laver l’affront. Devant un public clairsemé et sous des trombes d’eau accompagnées d’un vent froid, les locaux ont su rendre la politesse aux gersois qui étaient menés 17 à 0 à la pause, grâce à deux essais de Maudou (22ème) et de Noguez (40ème), deux transformations et une pénalité de Fourment.

Dès la reprise, à la 43ème minute, c’est Martinelli sur pénalité, qui ouvrira le score pour les Gersois. Réplique de Dulout par un drop (48ème). Les équipiers de Boussigon mettent la pression sous les poteaux des Marquis et obtiennent de la part de Monsieur Fontan, l’arbitre de la rencontre un essai de pénalité que transformera leur arrière Martinelli (70ème). Piqués au vif, les « rouge et noir » se rebiffent et deux minutes plus tard, le puissant pilier Thomas Dominguez va aplatir derrière la ligne de Gondrin, un essai qui ne sera pas transformé par Stéphane Dulout. Ce sera le score final 25 à 10 en faveur des locaux.

Une partie plaisante malgré les intempéries. Jean-Paul Toujas, l’un des entraîneurs du R.C.L.M. comme à son habitude, a fait l’analyse de la rencontre :

« On arrive à jouer un peu, à négocier des ballons qui nous permettent de quantifier des actions payantes, mais on n’arrive pas encore à faire ce que l’on souhaiterait. On pensait gagner à Gondrin et battre Cœur de Lomagne ici, mais la construction du jeu et le nombre de blessés que l’on a, ne nous permettent pas d’être sereins. Il faut reconstituer un groupe pratiquement tous les dimanches. On n’a pas bénéficié de circonstances favorables, mais il n’empêche que l’on ne va pas se plaindre. On aurait pu plus mal finir. Chaque match est une aventure, on l’a joue, on l’a joue pas, et ceux qui nous ont battus ne l’ont pas volés, c’est nous qui nous sommes battus. Rien n’est perdu, ce groupe a un potentiel perfectible à 70%. On galvaude un peu nos fondamentaux ; parfois on met la charrue avant les bœufs, confondant vitesse et précipitation. Il n’y a pas eu de fréquentation optimale lors des entraînements aussi. Nos jeunes sont bien intégrés dans un groupe plus ancien, et le club doit faire l’effort de les garder et recruter certains éléments aux postes clefs, pour bien repartir la saison prochaine ».

Henri Soulet

_ [bleu]Mis en ligne lundi 20 avril 2009[/bleu]