Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Conseil municipal : Il y avait urgence pour l’abattoir de Tarbes…

mardi 31 mai 2011 par Rédaction

La délibération 35 du conseil municipal était très attendue puisqu’elle concernait l’abattoir de Tarbes et la suppression de ce service public. Après la lecture de la proposition de délibération, les élus communistes, rejoints par Claude Gaits, ont essayé d’obtenir un délai de réflexion, un débat, voire une table ronde ou encore un ajournement du dossier…

Le maire Gérard Trémège s’est alors attaché à démontrer l’urgence de supprimer ce service public facultatif menacé, à cause de nouvelles vagues d’obligations administratives, d’être rétrogradé en catégorie 3 si on n’y faisait pas un investissement de 3,5 millons d’euros…

Entre retomber dans un déficit qui ferait à nouveau payer le contribuable tarbais ou fermer définitivement l’abattoir, Gérard Trémège a expliqué avoir choisi de créer une Société d’Economie Mixte qui allait acheter les abattoirs et les louer à un client déjà positionné, le groupe Arcadie Sud Ouest : ce bail commercial permettra de faire un emprunt pour moderniser l’abattoir, lui offrira un avenir pour quinze ans tout en assurant la continuité des emplois et la création de nouveaux puisqu’il est prévu de doubler au moins le tonnage d’abattage centré autour des porcs et des bovins. Les ovins, eux, seront dirigés vers l’abattoir spécialisé de Bagnères qui sera lui aussi ainsi pérennisé….

Et le maire de conclure avant de passer au vote : « Nous sommes dans une dynamique positive. Voilà des mois que nous travaillons sur ce dossier avec les partenaires. J’ai obtenu du préfet un délai d’investissement afin de ne pas être déclassé mais maintenant il y a urgence, sinon on passe en catégorie 3 et on ferme ! La ville va vendre les abattoirs à la SEM à l’intérieur de laquelle elle sera partenaire propriétaire des 2/ 3…Nous avons une opportunité et une visibilité à 15 ans, nous devons la saisir ! »

Le vote de cette délibération verra l’opposition voter contre mais elle s’abstiendra seulement lors de la délibération suivante concernant la création de la SEM au Conseil d’administration de laquelle Marie- Pierre Vieu a accepté de siéger parmi les représentants de la ville de Tarbes.

Retrouver sur les PDF ci- dessous les projets de délibérations 35 et 36 ainsi qu’une partie des statuts.

Josiane Perez