Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Beaucoup d’émotion aux obsèques du capitaine Patrice Sonzogni

mercredi 18 février 2009

Plusieurs centaines de personnes ont assisté aux obsèques du capitaine Patrice Sonzogni, tué la semaine dernière lors d’un accrochage en Afghanistan. Figure du 35e RAP, le capitaine Sonzogni qui a été élevé au grade de chef d’escadron à titre posthume était apprécié de tous. Le ministre de la Défense Hervé Morin a rendu un vibrant hommage à ce soldat exemplaire. À ses côtés, avaient pris place : le général d’armée Elrick Irastorza, chef d’état-major de l’armée de terre, le général Bosser, commandant la 11e brigade parachutiste, le Préfet Jean-François Delage, le maire de Tarbes Gérard Trémège, les députés Jean Glavany et Chantal Robin-Rodrigo, Jean-Claude Palmade représentant Josette Durrieu, présidente du conseil général. S’adressant à la mère, à l’épouse, aux deux filles du chef d’escadron Sonzogni, Hervé Morin devait dire : « Je sais que les mots sont bien faibles à côté de votre souffrance et du sentiment d’injustice que vous devez éprouver. La France pleure avec vous, la France est fière de son fils et de ce qu’il a fait. (...) Vous étiez l’officier le plus décoré du régiment. Vous étiez l’une de ses plus belles figures, vous étiez sa fierté. Votre disparition brutale est une épreuve pour tous les artilleurs parachutistes ». Après s’être incliné devant la bravoure de Patrice Sonzogni , le ministre de la défense l’élevait au grade d’officier de la Légion d’honneur. La messe a été célébrée par Monseigneur Le Gal, évêque aux armées, en la cathédrale de la Sède, beaucoup trop petite pour accueillir les fidèles venus accompagner la dépouille du capitaine Sonzogni et soutenir sa famille dans la rude épreuve qu’elle traverse.

Lire ci-dessous l’éloge funèbre du ministre de la Défense, Hervé Morin

_ [bleu]Mis en ligne mercredi 18 février 2009[/bleu]