Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Un policier tue sa femme et ses 2 enfants à Cabanac et prend la fuite. Il a été arrêté en début de soirée, il est grièvement blessé

mardi 14 avril 2009

Ce mardi matin, de source source policière, on appris qu’un policier avait a tué sa femme et ses deux enfants au domicile familial, à Cabanac, commune du canton de Pouyastruc, à 16 km de Tarbes. Le meurtrier présumé a ensuite pris la fuite. D’après les premiers éléments de l’enquête, Thierry Gourjault, 42 ans, a tiré sur son épouse, Béatrice (41 ans), l’enfant du couple, un garçon de 4 ans, et sa fille d’un premier mariage, âgée de 10 ans, a précisé l’adjoint au maire de Cabanac, Henri Desconet.

Thierry Gourjault, policier à Tarbes et également conseiller municipal de Cabanac, aurait tué les trois personnes lundi soir ou dans la nuit, et a laissé un écrit mentionnant qu’il souhaitait mettre fin à ses jours.

Le meurtre a été découvert par le père du meurtrier présumé, prévenu par un collègue de Thierry Gourjault, destinataire d’un SMS du policier lui annonçant qu’il avait commis "un acte irréparable". Le meurtrier présumé est recherché activement.

La maison dans laquelle s’est déroulée la tuerie, un petit pavillon de plain-pied de construction récente, est située à quelques centaines de mètres de l’entrée du village de Cabanac, à une quinzaine de km au nord-est de Tarbes.

La police scientifique a poursuivi ses investigations mardi après-midi à l’intérieur de la maison devant laquelle stationnaient une ambulance des pompiers et plusieurs véhicules de gendarmerie. Vers 16h15, un fourgon funéraire est arrivé près de la maison pour le transfert des corps des victimes. Les journalistes sur place n’ont pas pu vérifier le nombre des corps transférés, un drap blanc tendu par les gendarmes occultant la scène.

Après une cavale de 10h, le fuyard aurait été repéré du côté du château de Mauvezin, vers Lannemezan. Sa trace aurait été retrouvée grâce à son téléphone portable. Il serait en possession de son arme de service. Le procureur de la République tient en ce moment même une conférence de presse, au palais de justice à Tarbes (NDLR.Il était 19h15 lors de la mise en ligne).

Finalement, le policier a été interpellé mardi en début de soirée et est grièvement blessé. Thierry Gourjault, qui a été « neutralisé » par les forces de l’ordre, devait être transféré par hélicoptère vers un hôpital toulousain. La gendarmerie n’a donné aucun détail supplémentaire sur le lieu et les circonstances dans lesquelles le policier a été interpellé. Il se serait tiré deux balles dans l’abdomen et se trouve entre la vie et la mort.

REPORTAGE PHOTOS : cliquez...

[bleu]Actualisé mardi 14 avril 2009-20h45[/bleu]